La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

La Castagniccia

Castagniccia et Casinca

La Castagniccia

CastagnicciaLa Castagniccia est une région couverte de forêts de chataîgne, vallonnée au nord-est de la Corse. Le sommet de Ponte San Petrone forme avec ses 1767 m le plus haut sommet. Au 18ème siècle, la Castagniccia jouait un rôle important dans le mouvement de l´indépendance corse. Les nombreux monastères étaient le lieu de réunion des combattants de la liberté et un centre de résistance. Pasquale Paoli est né dans la Castagniccia (Morosaglia).

C´était les Génois, qui ont planté les premiers châtaigniers au 15ème siècle (l´arbre à pain corse). Les Corses étaient après obligés, de planter au moins quatre arbres par an. Avant la Castagniccia était une région riche avec la plus haute densité de population de la Corse. Au temps de l´abondance, de nombreuses églises baroques ont été construites. A partir des années 30 du siècle dernier, la région s´est dépeuplée rapidement. Aujourd´hui, peu de gens vivent encore ici, la plupart des vieux, dans le village pittoresque, dans leur maison rongé par le temps.

Le circuit à travers la Castagniccia est à entreprendre au plus tôt dès le début l'été ou - encore plus beau - en automne. Au printemps les châtaigniers puissants n´ont pas encore de feuilles et font ainsi une triste impression.

 

Beaucoup commence un circuit à travers la Castagniccia à Cervione, qui est joliment situé en pente au-dessus de la côte Est de la Corse. De là, la D71 mène sur Sant´Andrea-di-Cottone dans la vallée d´Alesani et après en haut sur le Col d´Arcarota. Le centre proprement dit de Castagniccia se trouve derrière avec de nombreux villages et hameaux. En plus, il y a un réseau dense aux petites routes étroites et il n'est pas facile de s'orienter dès qu'on a quitté une fois la D71. Un matériel cartographique exact est conseillé, car la carte Michelin ne suffit plutôt pas.

 

Felce chataigneLa vallée d´Alesani est tournée à la mer mais ne semble pas si ouvert que le centre de Castagniccia. Derrière Sant´Andrea-di-Cottone on traverse le village d´Ortale et on arrive ainsi vers Valle-d´Alesani. Directement devant le village, la D217 part sur l'ancien monastère franziscain d'Alesani. Là-bas, Theodor von Neuhoff a été couronné Roi de Corse le 15 avril 1736. il s´agit d´un monastère typiquement corse, sans beaucoup d´ornements et c´est aussi dans un état moyen. L´église était fermée durant notre dernière visite.

Par Novale, Pietra-di-Verde et Chiatra on atteint de nouveau la côte Est et a ainsi visité la vallée d´Alesani des deux côtés. Au-dessous de Chiatra se trouve le lac artificiel d'Alesani, sur le barrage en béton une petite route qui mène haut après Sant'Andrea di Cottone et ainsi de nouveau sur la D71. Tout compte fait, un gentil sentier rural régional.

 

Vers Valle-d´Alesani, on suit la D71 en direction de Piedicroce et traverse ainsi la commune de Felce, qui se compose de beaucoup de hameaux. Directement sur la route, se tient un petit magasin, dans lequel des produits de la région proche peuvent être achetés. On trouve avec les gâteaux aux châtaignes fait maison aussi la farine de châtaigne désirée mais aussi du miel est proposé. L´entreprise familiale a acheté les bocages de châtaigne abandonnés en grande quantité, de nouveau mis sur pied et recultivé.

Enfin, on atteint le col d´Arcarota (790 m) et laisse ainsi la vallée d´Alesani. A la pointe du col, se trouve un restaurant. Les stands de marché sur le bas-côté attirent l'attention sur le fait que chaque dimanche, de juin jusqu'à septembre, un marché a lieu.

 

Source d'OrezzaDerrrère le col on est déjà au coeur de Castagniccia. Si on reste toujours la D71, on atteint après 8 km le village de Piedicroce, grand pour les conditions de Castagniccia, qui dispose même encore d´un bureau de poste. Un hotel est aussi disponible. Devant la grande église baroque Saint-Pierre et Saint-Paul se trouve une belle place, où le soir les joueurs de boules se rencontrent. Une petite ruelle, la D508, mène en bas à la source d´eau minérale d´Orezza. Sur le chemin, on traverse le hameau Stazzona avec le beau clocher. Par plusieurs virages ca descend dans la vallée. On traverse le Fium´Alto et on est ainsi déjà à l´emplacement de la source. Dans un magasin, dans la saison, les parasols d'Orezza, T-shirts, des verres et encore plus sont vendus. La source était pendant des années fermée avant que l´entreprise soit de nouveau reprise en l´an 2000. L´eau arrive déjà gazeuse du sol. Au milieu du terrain de l´entreprise, on peut goûter l´eau très riche en fer.

 

Qui en a assez des nombreux virages de Castagniccia, peut partir sur la D506 le long de Fium´Alto sur la côte Est. Là on atteint à Folelli de nouveau la N198.

 

Couvent d'OrezzaAutrement, on part de nouveau haut vers Piedicroce et continue la D71. Après 1 km, on atteint l´ancien monastère de Orezza (Couvent d´Orezza). Le monastère a été fondé en 1485 par les Franciscains. Le bâtiment était au 18ème siècle un endroit de réunion apprécié des résistants. En 1790, Pasquale Paoli et Napoléon Bonaparte se rencontraient ici. En 1943, pendant la 2ème guerre mondiale, le monastère a été détruit par les Allemands. Les Italiens avaient ici un entrepôt de munition et d´alimentation. Mais les moines avaient abondonné le monastère déjà 200 ans avant. Les ruines du monastère indiquent des autels baroques effrités et différents stucs. Malheureusement, tout le bâtiment du monastère a été barbelé. Pas vraiment sans raison. Le danger de chute est trop énorme. Qui souhaite tout de même faire quelques photos de l´intérieur de l´église du monastère, trouve un trou dans la clôture sur le côté gauche. Mais avant d´entrer dans l´endroit, il est formellement mis en garde.

 

500 m après le monastère d´Orezza, l´étroite D246 part vers Pastoreccia et Campodonico. Le plus récent de l´un des deux lieux de sortie pour la montée de Monte San Pedrone. La variante de Campodonico est nettement moins souvent empruntée que celle du Col de Prato, qui vient sûrement des 200 mètres de hauteur, qu´on doit d´ici plus que vaincre.

 

La Porta CastagnicciaSur la D71, on atteint le hameau Campana et part 2,5 km après sur la D515. Celle-ci mène à travers le hameau de Croce vers La Porta, l´un des plus beaux mais aussi les plus grands villages de Castagniccia. Le village a une église baroque élégante (St-Jean-Baptiste), qui a été construite de 1648 à 1680. A gauche de là, un clocher, qui a été construit en 1720, dépasse dans le ciel.

 

Pour arriver de La Porta de nouveau sur la D71, on passe à gauche devant l´église et ainsi suit de nouveau la D515 (garder la gauche après 1,7 km) juste avant le Col de Prato de nouveau sur la route principale.

 

Au Col de Prato (985 m), un grand marché se trouve fin juillet/début août. Le col est aussi un point de départ apprécié pour la randonnée du Monte San Pedrone (1767 m). Aller et retour, on a besoin de bien 5 heures. La vue du sommet est grandiose.

Comme une mer énorme, l´immense forêt de châtaignes s´étend, qui a donné son nom la Castagniccia. Dedans distribué on apercoit les nombreux villages et hameaux. Mais la vue suffit aussi aux sommets les plus hauts du nord de la Corse, avec la Paglia Orba et le Monte Cinto tout comme le Monte d´Oro. Le chemin est bien indiqué du col.

 

Pasquale PaoliQuelque 2,5 km sous le Col de Prato, on atteint le village Morosaglia. Au hameau Strette Pasquale Paoli a vu le jour le 6 avril 1725. Dans sa maison de naissance est aménagée aujourd´hui un petit musée. Dans une pièce à côté, la cendre du Président de l´Etat corse éphémère (1755-1769) est gardée. Des parties de la maison sont aujourd´hui encore habitées. Pendant notre dernière visite, la petite fille de la famille nous a accueilli. Dans le musée remarquable des objets personnels de Paoli sont montrés.

Heures d´ouverture : 2.5-30.9 de 9 à 18h00 / 1.10-30.4 de 9 à 17h00 / prix : 2 €

 

Après Morosaglia, la D71 descend jusque vers Ponte-Leccia.

 


La Castagniccia

 

carte de la Castagniccia et de la Casinca

Carte de la Castagniccia et de la Casinca

 

Cette carte est une coupure de la carte “world mapping project Corse”. REISE KNOW-HOW, édition Peter Rump GmbH

La Casinca

 


La Casinca

 

CasincaLa petite Casinca est une région touristique encore assez ouverte vers le nord de Castagniccia. La frontière entre ces deux régions forme le Fium´Alto. Plusieurs beaux villages se trouvent comme des aires d´aigle sur des sommets de collines avec magnifique vue sur la côte Est. Ceux-ci sont de la côte déjà bien à voir. En raison de la proximité de Bastia, la Casinca n´est pas touchée par la même étendue de dépopulation que la Castagniccia. Le trajet par la Casinca n´appartient certes pas au highlight du voyage corse, pourtant elle est à recommander, surtout, quand on passe ses vacances du côté nord de la côte Est.

 

On démarre le circuit par la Casinca au mieux par la N198. Déjà 2,7 km après le rond-point de Torra (2 km après Casamozza) on atteint sur la D237 Vescovato, un des plus beaux villages de Casinca. Les hautes maisons du village trônant sur un bout de colline entourent toute une grande place. Ici se joue la vie : des enfants s´amusent en faisant du vélo ou en jouant au foot. Sur la fontaine du village veille un aigle. En 1269, l´évêque de Mariana a transféré son siège de la Côte ici en haut. Néanmoins,en 1570, le siège épiscopal a été alors transféré vers Bastia. L´église du village San Martino a été créée au15ème siècle. Pasquale Paoli a entretenu pendant le temps de l´indépendance de la Corse à Verscovato une monnaie nationale forgée.

 

Casinca CorseOn continue toujours sur la D237 vers Venzolasca. Par le beau coeur du village, on y va le mieux à pied et laisse le véhicule sur la grande place au grand axe. De là, on arrive à l´église du village avec le beau clocher non crépi.

2 km après Venzolasca,on tourne serré à droite sur la D6. Cela vaut la peine avant tout à cause de la future vue de plus en plus belle. Par temps clair, on voit les îles Elba et Monte Cristo. Mais Loreto-di-Casinca aussi, qui se trouve à 600 m d´altitude, est joli à voir. La petite église du village est aussi belle avec la facade non crépie. Sur la terrasse de vue, un énorme panorama montre, ce qui est à voir de près et de loin.

 

Corse CasincaDe Loreto-di-Casinca, on part sur la D6 et tourne après 4 km serré à gauche sur la D237. On suit celle-ci encore 4,5 km, tourne alors serré à droite sur la D206 et on part jusqu´à Penta-di-Casinca. Ce village a un coeur de village extrêmement beau. Ici aussi la facade de l´église avec le beau clocher n´est pas crépie. Pour une fois, l´horloge ne se trouve pas sur le clocher mais à la facade.

Sur la D206, on continue 3 km et tourne serré à droite sur la D6 vers Castellare-di-Casinca.

 

Casinca vue aérienneD´ici, il n´y a plus que 2 km jusqu´en bas sur la N198. là se trouve l´église romaine San Pancrazio. Elle est librement praticable mais dispose de trois absides. La moyenne est un peu plus grande. On date la construction de l´église déjà du 9ème siècle.

 

 

 

 

Corsica Ferries

 

Arco Plage

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries