La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Côte orientale

La Côte Est de la Corse

> Bastia > Aléria
> Plus de photos de l'Est de la Corse  

Baie de FauteaLa Côte Est a malheureusement depuis des années une mauvaise réputation et elle se débarrasse lentement de cette injustice. Beaucoup d´agences de voyages décrivent des paysages ennuyeux, des plaines monotones et des villages désolants. Pourtant la Côte Est a beaucoup à proposer! Mais sa beauté se révèle seulement à celui qui prend le temps de l´explorer et de faire sa connaissance. Pour cela, on doit souvent quitter la N198, pauvre en virage. La Côte Est offre une plage de sable de plus de 80 km de long et très adaptée aux enfants. Celle-ci commence au sud de Bastia et tire jusqu´en bas vers Solenzara! Elle est interrompue seulement une fois par le port de plaisance de Campoloro. On trouve dans la côte est beaucoup d´emplacements de vacances et des terrains de camping avec des embouchures directectement sur la mer, ce qui est plutôt rare à trouver sur le côté ouest. Derrière la région côtière, couvrent de grands vignobles, des plantations de fruits et des champs. Sur les pentes Est, de beaux villages de montagne s'agrippent à des collines, desquelles on a de superbes vues sur la plaine féconde. Aussi au niveau culturel, la côte Est de la Corse a quelque chose à proposer. Ainsi on trouve à Aléria et aussi à Mariana les restes de deux grandes agglomérations romaines. A côté il y a une cathédrale romaine et quelques chapelles à voir. Sur la côte Est, on peut entreprendre de belles randonnées et dans les eaux de quelques rivières prendre un bain magnifique. Pour des familles, qui passent leurs vacances en premier lieu à la plage, mais qui ne souhaitent pas se passer d´excursions à la journée de temps en temps, la côte Est est la région de vacances en Corse!

 

 


La côte Est de la Corse

La ville de Bastia

Ici il en va de la description de la ville de Bastia.

 

Carte de la Corse de l'est

Carte de la côte Est de la Corse (partie Nord)

 

Cette carte est une coupure de la carte “world mapping project Corse”. REISE KNOW-HOW, édition Peter Rump GmbH

Les alentours du Sud de Bastia

On jouit de la Serra die Pigno d´une belle vue sur la ville de Bastia et des îles de l'archipel toscan.

Au Sud de Bastia se trouve l´Etang de Biguglia, qui malgré une surface de plus de 1700 hectares a seulement une profondeur de 1 m. Beaucoup d´oiseaux font une pause ici pendant leur voyage vers le Sud. D´autres restent tout de suite ici l´hiver.

SC Bastia Stade Armand Cesari CorseSi on part de Bastia sur la N193 en direction d´Ajaccio, on atteint un rond-point 4,5 km après le tunnel sous le vieux pont. Ici se trouve aussi le stade de football Armand Cesari, dans lequel SC Bastia distribue ses matches à domicile. Il comprend 10.460 places. Le 5 mai 1992, il est advenu ici le drame de Furiani pendant la demi-finale de coupe entre la deuxième division de Bastia et la célèbre Olympique de Marseille. En raison de l´importance du jeu, il a été convenu de construire une tribune de tube d'acier supplémentaire pour 9000 spectateurs. Avant même le coup d´envoi, une partie de cette tribune s´est effondrée et 17 personnes sont mortes. 2350 fans ont été blessés. Après cela le concours de la coupe française 1991/92 a été interrompu.

 

Au rond-point, on prend la dernière sortie et on arrive sur la D107, qui contourne un Etang. Sur la carte, ce morceau semble être très prometteur. Cependant on ne devrait pas trop en attendre.

 

Mais avant qu´on contourne l´Etang de Biguglia, on devrait, dès qu´on a traverse la ligne de train, tourner à droite et visiter la brasserie, qui fabrique la célèbre bière de marrons Pietra. L'art de la brasserie porte son regard sur la Corse avec une courte histoire, car seulement en 1995, on commençait avec la production de la première bière corse, la Pietra. Cette bière brune est brassée avec des marrons. Entre-temps, elle s´est bien établie sur l´île et elle est pratiquement à avoir dans chaque établissement. La famille Pietra a été quelques années plus tard completée par une bière de froment avec des épices du maquis (Colomba) et une bière blonde (Serena). Il y a des visites en langue francaise exclusivement pendant les mois de juillet et août (9.00-12.00 et 14.00-17.30). mais la visite n´en vaut pas vraiment la peine, on renonce une fois à la dégustation généreuse y succédant. Ici on peut aussi acheter des verres, des T-Shirts et des parasols au look Pietra-, Colomba- ou Serena.

 

Sur la D107, on traverse bientôt la seule liaison entre l´Etang de Biguglia et la mer. Derrière le virage à droite se trouve un parking d´où on arrive confortablement à la partie nord de la plage, le Lido de la Marana. 2 km vers le sud de là, la route mène directement au-dessus de la plage. On ne peut pas avoir plus confortable. L´inconvénient : la plage est ici par consequent bien visitée. En plus de cela, c´est le dernier accès à la plage publique pour un long moment. La route passe ensuite toujours plus près de l´Etang et dispose même d'une piste cyclable et d´un chemin. Entre les routes et la plage se trouvent des emplacements de vacances et le camping San Damiano, où on s'est adapté aux nouveaux arrivants tardifs. Même si le ferry arrive à Bastia à minuit, on trouve encore une admission dans ce terrain de camping. Du moins en saison. En dehors de la saison, on devrait prévenir avant par téléphone de son heure d´arrivée. Plus loin vers le sud, on passe devant un parcours aventure.

 

Après en tout 15 km sur la D107, on atteint un croisement. A gauche ca va à la plage de Pineto et à droite direction N193.

 

La CanonicaOn atteint bientôt la Cathédrale romaine La Canonica. Ce n´est pas difficile de deviner ce qui se tenait ici en premier, la route ou la cathédrale. La Cathédrale à trois nefs vient du 12ème siècle. Elle est en grande partie sans ornements. Seulement la courbe en demi-cercle au-dessus de l'entrée principale est décorée avec des reliefs d'animaux. On trouve quelques décors géométriques sur la façade sud. L´église est en principe fermée. Avec la Cathédrale de Nebbio, La Canonica appartient avec ses 35 m de long à l´une des constructions romaines les plus significatives de la Corse. Vers le Sud, un palais épiscopal avec clocher était déjà construit. La Cathédrale est construite sur les restes la ville romaine Mariana, dans laquelle plus de 10.000 habitants y vivaient à la grande époque. Aujourd´hui, une minuscule partie de cette cité est seulement déterrée. Les belles mosaiques du 4ème siècle, que l´on a trouvé au baptistère, ont été retirées il y a quelques années. Elle doivent être exposées au Musée de Bastia. Une rue romaine s´étirait de Mariana sur Aléria le long de toute la Côte Est jusqu´à Bonifacio. Un morceau de celle-ci peut être visitée vers le sud de Ghisonaccia (voir plus loin en bas).

A 200 m vers le sud de l´église, une piste tourne à gauche à l´église romaine San Parteo (350 m). Celle-ci se trouve au milieu de la verdure. Elle a été construite au milieu du 11ème siècle, est donc bien plus âgée que la Canonica. Les représentations des lions sur l´entrée Sud sont particulièment séduisantes. Les arcades éblouissantes de l'abside sont décorées avec de beaux piliers.

Peu 200 m vers le sud, l´église San Parteo serpente le Golo, la rivière la plus longue de la Corse, par le niveau de la plaine orientale nordique vers la mer.

Les deux églises se trouvent dans la piste de l'aéroport de Bastia Poretta. De la D107, on atteint près de Crocetta de nouveau la N193. Qui souhaite poursuivre son voyage en direction du sud, tourne après environ 1 km sur la D10 et atteint ainsi la route nationale près de Casamozza.

 

Sur la N193 à 4 voies vers le Sud de Bastia, la zone industrielle s´est élargie. On trouve ici deux grands supermarchés, des représentants de tout le marché automobile répandu et de grands magasins de vêtements, de meubles, et des affaires d'articles ménagers.

 

FurianiTrois villages se trouvent au sud de Bastia sur la pente de la montagne au-dessus de la plaine côtière. Vu du nord, ce sont Furiani, Biguglia et Borgo. Le plus beau de ces trois villages est Furiani, où un beau mirador se trouve dans le centre, qui a été construit sous Pasquale Paoli. Le clocher a été ajouté d´abord fin du 19ème siècle. Furiani était à l´époque de la guerre pour l´indépendance contre Gênes une citadelle importante. On atteint le village du rond-point près du stade de foot par la D364.

 

A Casamozza, une agglomération de rue pas belle, la route nationale se divise. La N193 mène vers l'intérieur du pays à la vallée de Golo en haut direction Ponte-Leccia,Calvi, Corte et Ajaccio. La N198 mène le long de la côte Est jusqu´en bas vers Bonifacio. Casamozza a pour les amateurs de trains quelque chose à proposer, car sur le terrain de la gare relativement grand, de vieux autorails usés sont déposés là, qui rouillent maintenant ici tout doucement.

 

Trajet de Casamozza jusqu´à Moriani

Sur la colline vers le sud de Casamozza s´élargit la Casinca. De la route côtière, on apercoit les villages joliment situés de Venzolasca, Vescovato et Loreto-di-Casinca. Il y a plus d´infos sur cette région ici.

 

La route côtière de l´Est mène à travers la plaine. La mer est très rare à voir. Mais qui souhaite se baigner, trouve toutes les paires de kilomètres des routes épineuses en bas à la plage côtière orientale, qui s´étend de Bastia jusqu´en bas vers Solenzara.

 

10 km après Casamozza, on atteint Folelli. Ce lieu n´a rien à proposer non plus, sinon sur la grande infrastructure de vacances en bas à la mer une fois. Au rond-point, au centre, la route tourne à la plage. Au rond-point, au centre, laroute épineuse passe par la plage. Mais d´ici, la D506 mène aussi à Castagniccia. Dans la laide usine à la sortie du village, qui a été construite en 1903, des tannins ont été produits. Une usine de sciage ainsi qu'une tonnellerie étaient jointes. Après une première fermeture en 1935 et une réouverture un an plus tard, elle a été définitivement fermée en 1956.

Au-dessus de Folelli se trouve Taglio-Isolaccio, le village, dans lequel les frères Bernadini, du groupe de musique I Muvrini, ont grandi.

 

Les amateurs de vin peuvent visiter à 2,5 km au sud de Folelli, à gauche, directement sur la route principale un magasin de vin bien trié. Avec ses énormes bouteilles de vin devant la maison on ne peut pas louper le magasin. On peut goûter à plusieurs vins. Le vin peut être acheté à l´unité ou – bien pour le voyage de retour- dans des cartons. Mais sont aussi proposés de la charcuterie, du miel, du fromage, du nougat et plus encore. Qui aime boire le vin de pays en vacances, peut faire remplir ici son réservoir à très bon prix.

 

Moriani-PlageMaintenant, la côte orientale se rétrécit de plus en plus. Les collines se rapprochent toujours plus de la côte. Cela a pour conséquence que Moriani-Plage se trouve à la mer. On s´est donné beaucoup de mal ici les dernières années. Des trottoirs ont été installés, un nouveau bureau de tourisme rénové et les passages décorés avec des fleurs. Certes, le village n'est encore pas un régal pour les yeux, mais ici on peut passer ou sur l'un des terrains de camping un peu au sud ou au nord, qui ont tous directement ouverture sur la mer, bien une semaine de vacances ou deux. D´un côté, l´arrière-pays est très plein de charme, de l´autre côté, la plage est très adaptée à la famille et de plus Moriani est moins cher pour des plus grandes excursions à la journée. La région côtière tout autour de Moriani est considérée comme Costa Verde.

A Moriani, ainsi l´explique un panneau en bas à la mer, Giacinto Paoli montait sur le bateau avec son fils Pasquale, âgé à l´époque de 14 ans, qui les emmenaient en exil vers Naples (voir Histoire). A Moriani, le sentier de grande randonnée Da Mara a Mare Nord commence aussi, qui mène jusque vers Cargèse sur la côte ouest.

 

Bucatoggio baignadeAu sud de Moriani, on peut prendre un bain rafraîchissant à deux endroits en même temps dans une eau verte et claire. Le lieu connu se trouve sur la Corniche, la route panoramique entre San-Nicolo et Cervione. Entre les deux dans la roche du tunnel explosé tombe le Bucatoggio en profondeur et forme au-dessous d'une cascade de 30 m de haut un beau bassin de bain. Mais beaucoup plus joli sont les bassins plus loin en bas. Ceux-ci sont moins connus, pour cela plus grands et on peut sauter d´une hauteur de 6-7 m à l´intérieur. Les deux lieux de baignade de Bucatoggio sont décrits ici. Près du lieu de baignade en bas, il y a même un pont génois, qui est une rareté sur la côte orientale de la Corse.

 

 

Détour sur la Corniche

De Moriani, un petit tour vaut la peine sur l´arrière-pays (pas adapté pour des camping-cars). Au croisement au village, on choisit la D34 vers San-Nicolao. En chemin, on arrive devant les restes d´un viaduc. Juste avant le village, une église baroque cractéristique se trouve dans un cimetière. Au croisement, on tourne serré à gauche en direction de Cervione. 1 km après, la D330 mène à travers un tunnel explosé dans la roche. Juste après, un pont mène sur le Bucatoggio (possibilité de baignade un peu au-dessus) et à travers un autre tunnel, où on peut garer la voiture. Les cascades s´appellent “Cascades de l´Ucelluline”. Sur la continuité du trajet, on a toujours une belle vue sur les plantations de fruits de la côte Est de la Corse. Le passage du village de Santa-Maria-Poggio avec la Place du village panoramique devant l´église, est étroit. Juste avant le village, la D334 mène de nouveau en bas sur la côte. Mais si on reste sur la Corniche, ainsi on arrive vers Cervione.

 

Carte de la Corse de l'est

Carte de la côte Est de la Corse (partie centre)

 

Cette carte est une coupure de la carte “world mapping project Corse”. REISE KNOW-HOW, édition Peter Rump GmbH

Cervione

CervioneCervione, sur plus de 300 m de riches perspectives situé sur la pente de Monte Castello, est un village plus grand et très vif. Spécialement sur le passage (Traversa) avec les cafés et quelques petits magasins il se passé toujours quelque chose. Près de la mini place du village avec le drapeau et le buste de bronze de Paoli, on peut se connecter gratuitement sur internet. Si on s´assied devant un des locaux, on voit par beau temps les pilotes de parapente, qui démarrent près de la chapelle a Madonna et volent en bas sur la plaine. Les vols pour passagers sont possibles! On trouve des infos ici. Le vol en tandem dure bien sûr 10-15 minutes et non pas des heures… une petite randonnée monte sur le point de vue caractéristique avec la croix (632 m). du centre du village, on a besoin de 1,5 heure aller/retour. Une randonnée complète est aussi possible. Les deux sont décrites dans la partie randonnée. La vue sur la plaine, le village de Cervione et les îles Elba et Monte Cristo est magnifique!

On découvre le village lui-même le mieux à pied. La cathédrale baroque Sainte-Marie et Saint-Erasme avec la puissante coupole a été construite fin du 16ème siècle par l´Evêque d´Aléria. Sous les moulures de la façade orientale nichent de nombreuses hirondelles. L´intérieur de l´église est sombre. Ici il y a de nombreux concerts en saison.

Dans l´ancien palais de l´Evêque, le premier et en même temps le dernier Roi, Theodor de Neuhoff, résidait en 1736 aussi en Corse. L´imposteur allemand se laissait couronner en avril de cette année-là à Alesani (Castagniccia). Il a apporté aux résistants locaux à son arrivée sur les îles des armes, munitions, produits alimentaires et argent. Son temps de gouvernement était en fait court, car le ravitaillement promis faisait défaut et ainsi Neuhoff s´enfuiait le 11 novembre 1736 de son royaume déguisé en moine.

A gauche au-dessous de l´église se trouve caché le petit restaurant „Aux trois Fourchettes“, une petite entreprise familiale, que nous pouvons conseiller le plus chaudement.

 

Cervione ADECECDerrière l´église, dans une cour intérieure près du clocher, se trouve le musée ethnographique. Il s´y trouve enpremier lieu beaucoup d´outils au quotidien du passé. Il a été aussi créé une forge et une cuisine traditionnelle. Heures d´ouverture : du 15.6 – 15.9 de 9 à 12h00 et de 14 à 19h00, du lundi au samedi. Durant les autres mois, le musée ferme à 18h00.

Dans cette cour intérieure est la radio Voce Nustrale également installée, qui envoie beaucoup de musique corse. La voix principale de la station émettrice est Nathalie Simonetti, qui a aussi sorti son propre album de musique.

Si on suit la route encore plus loin en haut, on peut jeter un oeil à gauche en bas sur les ruines d´un vieux Moulin à huile. Cervione est connu pour ses noisettes, qui poussent dans la plantation au-dessous du village. Tous les ans fin août, se trouve la foire de la noisette.

 

Au-dessous de Cervione, dans la commune Valle-di-Campoloro, se trouve la chapelle romaine Santa Christina. Elle est connue à cause de son double abside (il n´y en a que trois de cela en Corse) et les fresques de 1473. l´église est fermée. Pendant notre dernière visite, la clé ne pendait plus à côté de la porte. Mais on pouvait entrer à l´intérieur à travers une fenêtre laissée ouverte.

Accès : de Cervione sur la D71, en direction de la mer. 300 m après le virage serré à gauche tourner encore une fois serré sur la gauche. Suivre cette route 1,2 km, ensuite tourner encore à gauche sur une piste, 700 m jusqu´à la chapelle. En partie indiqué.

 

Si on traverse Cervione, on arrive sur la D71 vers Sant´Andrea-di-Cottone et plus loin dans la Castagniccia. A Sant´Andrea-di-Cottone on peut tourner sur l´étroite D52, qui mène en bas au réservoir d´Alesani et sur ces murs de réservoir. Sur la D17, on atteint de nouveau la côte.

Trajet de Moriani vers Aléria

Au sud de Moriani se trouve le port de plaisance de Taverna ou Campoloro. Celui-ci est la seule adresse pour les voiliers et bateaux à moteur entre Bastia et Solenzara.

 

Torre a i CaselliAu milieu de la plaine se tient une forteresse génoise, Torre a i Caselli, qui est peu connue. On tourne à 11 km vers le sud de Moriani sur la D52, on suit la route 1,5 km, tourne alors à gauche sur une piste, suit ces 200 m et on gare la voiture sur le bas-côté. On suit à pied la piste le long de la plage Kiwi jusqu´à la tour (100 m). La Tour de défense a été construite en 1588 par un riche habitant de Bastia, qui possédait dans ce coin de grandes régions.

A Prunette, une route épineuse mène de nouveau en bas sur la mer. Sur la D71, on arrive vers Cervione.

Bientôt déjà, on apercoit le phare de Alistro, qui se trouve sur une colline derrière le supermarché. Celui-ci a été mis en service en 1864. Son rayon de lumière a une portée de 42 km. Malheureusement, on ne peut pas visiter le phare.

 

Au sud d´Alistro se trouvent les grands centres naturistes de la Corse, qui ont été ouverts au début des années 60. Corsicana, Corsica Natura, Baghera et le Camping Tropica déjà fermé depuis des années font partie de cela.

 

BravonaLe tour à travers la vallée de Bravone est solitaire, même en haute saison. On découvre une vallée à peine connue et pas ouverte touristiquement avec de jolis villages et on a aussi la possibilité, de se baigner dans une belle eau de la rivière Bravone. Point de depart pour le tour est la D17, qui part de 1,5 km vers le sud du phare d´Alistro, en direction de Linguizzetta dans l´intérieur des terres. Après 250 m on traverse tout de suite l´ancien chemin de fer. Cependant les rails ne sont plus disponibles. On traverse la plaine côtière de l´est et on part tout droit au croisement. La route monte et mène en haut vers Chiatra. Là dessus, on passe devant le restaurant U Pagliaggiu, que nous pouvons conseiller très chaudement! De Chiatra avec le beau vieux noyau du village on apercoit en dessous le réservoir d´Alesani. 1 km après Chiatra, on tourne à gauche sur la D117. On traverse la Bocca di San Gavinu, a une belle vue sur le Monte d´Oro et atteint juste avant Moita la D16. On traverse Moita et après Matra. A peu près 1 km après Matra, on arrive sur un beau point de vue. 5 km après Matra, la route mène sur la rivière Bravone. Juste après le pont, on peut garer la voiture et suivre la rivière vers le haut. Ainsi on arrive à une eau de baignade située au milieu de la forêt avec chute d´eau. Ici on rencontre aussi en haute saison peu de gens. Juste après on atteint Poggio. Sur le col de la Foata, on passe devant Zuani an Zalana sur la D116 vers Tallone. 8 km après Tallone, on atteint de nouveau la plaine côtière. Qui n´en a pas encore assez des nombreux virages, peut continuer le voyage sur la D16 sur Linguizzetta et Canale-di-Verde. 2,5 km après le croisement, on traverse de nouveau la Bravone. Ici, il y a un lieu de baignade bien adapté à la famille avec plage de sable juste au-dessous du pont. La vue de Linguizzetta sur la plaine côtière de l´Est est très jolie.

Après l´emplacement des naturistes, la N198 mène devant des vignobles de grandes surfaces. A divers endroits on peut goûter au vin. Ainsi, par exemple, dans le Domaine de la Punta, le Domaine de Casabianca ou le Domaine de Piana. Enfin on atteint Aléria.

 

> Ici, il y va de la description d´Aléria et de ses fouilles.

 

Près d´Aléria, il y a deux grands étangs, l´étang de Diane au nord et l´étang d´Urbiono au sud. Dans les deux, des huitres, des moules tout comme des perches et des dorades sont élevés. Les moules et les huitres de Diane sont proposés dans les restaurants et dans les supermachés de toute la Corse. Sur les deux lacs de lagune il y a sur chaque un restaurant flottant.

L´ile à l´étang d´Urbino se compose de coquilles d´huitres, que les Romains avaient vidé pendant les siècles là-bas.

D´Aléria vers Ghisonaccia

Aléria continue la N198 à travers la plaine côtière de l´est. En chemin, un détour vaut la peine au Domaine Mavela. Là-bas, depuis quelques années, un whisky corse est produit. D´ailleurs les propriétaires du Domaine ne sont pas les premiers Corses à avoir eu l´idée du whisky corse. Déjà quelques années auparavant, un domaine viticole a développé à Patrimonio un whisky écossais en tonneaux de bois de Patrimonio. Il est vendu sous le nom de Altore. Dans le Domaine Mavella au contraire le whisky est ici même distillé. Mais dans le beau local de vente, il n´est pas vendu uniquement que du whisky mais aussi différentes Eaux de vie, liqueurs, miel, charcuterie, huile d´olive et encore plus.

Heures d´ouverture : du lundi au samedi de 9 à 12h00 et de 14 à 18h00 / juillet et août de 9 à 20h00.

Accès : tourner à 5 km au sud d´Aléria sur la D343 (indiqué).

Ghisonaccia

plage de GhisonacciaUn panneau à l´entrée du village de Ghisonaccia affirme être la station de tourisme au Coeur de la Corse. Ce titre est plutôt réservé pourtant à Corte, mais le bureau de tourisme du village n'a pas tout à fait tort, car qui passe ici ses vacances, atteint beaucoup de curiosités de la Corse en une excursion à la journée. Comme beaucoup de villages sur la côte Est Ghisonaccia propose aussi une image plutôt désolante.

Les touristes animent les centres de vacances à la mer. Là-bas, se trouvent des emplacements de bungalow et des terrains de camping très près les uns des autres. Beaucoup ont une entrée directe sur la plage de sable fin et large, qui est très bien adaptée aux familles. Nous pouvons vivement conseiller les emplacements de Perla di Mare et Marine d´Oru, tout comme le terrain de camping de Marina d´Erba Rossa et U Casone. La D144 mène de Ghisonaccia jusqu´en bas à la mer. Vers le nord du bel emplacement de vacances Perla di Mare s´étire la région de protection de la nature peu connue Pinia avec ses belles forêts de sapin jusqu´en haut sur l´Etang d´Urbino. La plage de sable présentée est elle-même pratiquement vide en haute saison.

Détour à l´intérieur du pays: trajet Ghisonaccia - Ghisoni

Au centre du village de Ghisonaccia, la D344 part en direction de Ghisoni. La ressemblance des deux noms n´est pas le fait du hasard, le village de montagne Ghisoni était auparavant le village important, pendant qu´on s´occupait en bas de la plaine contaminée par le paludisme pendant le temps de l'hiver les moutons paissaient et commandaient les champs.

La route traverse d´abord toute la plaine avec ses plantations et vignobles et mène ensuite à travers l´embouchure d´Inzecca, dans laquelle le Fium'Orbu a rongé profondément à l´intérieur. Ensuite on passe devant le petit réservoir de Sampolo et traverse l´embouchure de Strette. 2 km avant Ghisoni, on passe devant l´arbre en Y. L´arbre s´appelle ainsi parce que le tronc se divise à quelques mètres à partir du sol et ainsi pousse en forme de Y vers le haut. Dans la saison, la plupart des voitures se garent sur le bas-côté, car en bas se trouve un beau lieu de baignade,où à côté de profonds bassins attendent une glissade aventurière et les sauts vraisemblablement les plus hauts de Corse. On trouve une description ici.

 

GhisoniGhisoni est un grand mais tranquille village de montagne et se trouve au-dessous du Col de Sorba, sur lequel on arrive au centre de la Corse. Un peu au-dessous du village, il y a même un pont génois. La vue sur le caractéristique sommet Christe-Eleison et Kyrie-Eleison, situé au Sud-Est, est très belle. Ghisoni dispose même d´une station de ski. Là la randonnée commence aussi au Monte Renoso, le sommet de plus de 2000 mètres le plus facile de Corse, duquel on a une vue superbe jusqu´au-delà de la côte ouest et au sommet le plus haut de l´île. La randonnée est décrite ici. De Ghisoni on prend la D69, 7 km en direction de Zicavo et on part alors sur la D169 étroite et très riche en virages, qui se termine à la station de ski à 1586 m de hauteur.

 

Carte de la Corse de l'est

Carte de la côte Est de la Corse (partie Sud)

 

Cette carte est une coupure de la carte “world mapping project Corse”. REISE KNOW-HOW, édition Peter Rump GmbH

Trajet Ghisonaccia – Solenzara

A peine 2 km vers le sud de Ghisonaccia se trouve Migliacciaru. Ici la D244 part dans le Fium´Orbu, une région de montagne séparée avec de jolis villages. Les enthousiastes de canyoning trouvent à Macini un magnifique tour assez solitaire avec 50 m de haute cascade.

 

Voie romaineJuste après Migliacciaru, se trouve le Camping Voie Romaine. Comme le dit le nom du terrain de camping, les restes de la rue romaine s´y trouvent, qui s´étiraient autrefois de Bastia d´aujourd´hui le long de l´ensemble de la côte Est jusqu´en bas vers Bonifacio.

Accès : 1 km vers le sud du rond-point près de Migliacciaru tourner à droite. Après 100 m, à droite, commence la route romaine, qui est entourée d´arbres sur les deux côtés.

Au nord de Solenzara, se trouve la Base aérienne 126 de Ventiseri-Travo. Ici s´entraine l'armée de l'air en dehors de la haute saison, ce qui provoque dans la région des bruits d´avions très gênant.

 

A Travo, la D645 part vers Chisa. Elle suit continuellement la rivière de Travo, qui montre beaucoup d´endroits de magnifiques lieux de baignade. Sur le petit Col de Basella, il y a un site d'escalade.

 

Le petit village de Chisa propose une Via Ferrata. Malheureusement, la commune a interdit la baignade à la rivière au-dessus du pont avant le village. Les belles eaux sont depuis reservées rien que pour les autochtones. Mais le canyoning dans les rivières Luvana et Lama est, au contraire des dires du guide de canyoning francais, toujours autorisé, car il ne se trouve pas sur la terre de la commune de Chisa mais de Zicavo.

Peu avant Solenzara, la N198 mène de nouveau le long de la mer. Bien avant que la rivière soit traversée, on passe directement devant un parcours aventure.

Solenzara

L´embouchure de la Solenzara forme la fin vers le sud de la grande plaine côtière de l´est. A Solenzara, les collines suffisent de nouveau jusqu´à la mer. Solenzara lui-même n´est pas un beau village, pourtant il se situe directement en bord de mer et dispose d´un grand port de plaisance. Cela fait que Solenzara a dans la saison une apparence amicale. De temps en temps, la route principale est fermée et transformée en zone piétonne. Le village est complètement orienté vers le tourisme. Il y a beaucoup de restaurants et quelques hotels. Pour les amis du camping, c´est plus difficile de trouver un logement. Deux terrains de camping se trouvent un peu au nord de Solenzara à la mer, deux autres à la belle rivière de la Solenzara dans l´intérieur des terres.

 

Le littoral tout autour de Solenzara est appelé la Côte des Nacres.

Trajet Solenzara – Bavella

La SolenzaraLa D268 mène de Solenzara en haut au col de Bavella. Ce trajet fait partie des plus beaux et plus variés de toute la Corse. La Solenzara et ses affluences ont formé dans cette région beaucoup de superbes et magnifiques eaux de baignade. Celles-ci sont un changement bienvenu de la plage.

On trouve ici des descriptions détaillées de tous les lieux de baignade. Les autres possibilités de baignade sont décrites sur des pages séparées (Fiumicelli, Vacca, Purcaraccia et Polischellu). Sur cette page un abrégé est seulement rendu :

 

Déjà après 4 km, on peut garer directement sa voiture sur la route et grimper sur une porte fermée. Dans la saison beaucoup de voitures sont garées ici. Tous les gens ont le même but : l´eau de baignade énorme avec le pont suspendu, duquel on peut sauter dans l´humidité fraîche.

 

Après encore 3 km, on atteint le magnifique Camping U Rosumarinu. Juste au-dessous du parking, on trouve l´eau la plus préférée de la région. Elle est facilement accessible et dispose d´un restaurant. Si on suit en bas le cours de la rivière, on atteint tout de suite d´autres beaux bassins. Chez l´un d´eux il est possible de faire des sauts de plusieurs mètres.

 

Encore 2 km plus loin en bas, on crée l´embouchure du ruisseau de Gagioli avec le stand de snack du même nom. En bas se trouve une eau magnifique et profonde. A un rocher, une estrade était même fixée, d´où on peut sauter en bas.

 

Cela va au ruisseau de Gaglioli plus solitaire. On ne trouve pas là-bas de grands bassins mais pour cela en haute saison aussi beaucoup de tranquillité et une belle cascade.

 

2 autres kilomètres au-dessus, on passe devant un terrain de camping U Ponte Grossu, la route passe devant d´autres lieux de baignades facilement accessibles et très adaptés aux enfants. Si on suit ici la rivière – elle s´appelle maintenant Vacca - en haut, on trouve sa tranquillité dans plusieurs grands bassins. La rue exécute ici loin au-dessus et ainsi on a le plaisir de baignade paisible.

 

FiumicelliPrès du pont de Fiumicelli (éloignée de 12 km de la N198) commence une belle randonnée de la rivière dans le ruisseau Fiumicelli. Si on suit le ruisseau en haut et ainsi on arrive à des possibilités de baignade uniques.

 

La route monte après cela. On arrive devant une source jaillissante puissante. Après la route devient plus étroite et on a une belle vue en bas aux eaux vertes de Fiumicelli. Juste après le goulot se trouve à droite au-dessous de la route les ruines d´une maison, qui est aménagée depuis la saison 2009 en petite base pour le canyoning. D´ici, un chemin descend au ruisseau Fiumicelli. Ici on peut commencer la randonnée à la rivière d´en haut. C´est aussi possible de suivre le cours de la rivière plus loin en haut. Ainsi on arrive à la Cascade du Fiumicelli de 80 m de haut.

 

PurcaracciaEnfin, on atteint le col de Larone (608 m). juste derrière, se trouve un virage en épingle à cheveux, où chaque fois beaucoup de voitures se garent. Au milieu, un chemin mène vers les Cascades de Purcaraccia connues. Là-bas, on trouve de fantastiques glissades dans des bassins limpides et profonds. Les fans de canyoning décordent sur les deux cascades de 40 m de haut.

 

Corse Vacca1 km plus loin, on atteint un autre virage en épingle à cheveux où de meme beaucoup de voitures se garent. Ici est le point de départ au tour de Vacca, l´un des plus beaux tours de canyoning de Corse! Dans la partie supérieure de la rivière, on peut aussi se baigner. Cependant, la montée est bien raide dans la deuxième partie.

La route continue en bas et traverse après d´autres 1,2 km la partie inférieure de Purcaraccia. Cependant, les bassins sont ici inintéressants.

 

PolischelluBeaucoup plus jolies mais malheureusement aussi trop connues sont les eaux de Polischellu, que l´on traverse tout de suite (800 m). Avant et après le pont il y a beaucoup de possibilités de parking. Mais celles-ci sont dans la saison bondées. Il y a au-dessus et au-dessous du pont des eaux pour la baignade. Les cascades connues se trouvent au-dessous. Là-bas un tour de canyoning peut aussi être entreprise. Mais les touristes de la baignade se font aussi plaisir dans les bassins avec les sauts et les glissades.

Après la route monte de nouveau et mène sur plusieurs virages en haut au col de Bavella. Un peu au-dessus du col se trouve un petit village de maisonnettes de pierre modestes, la plupart des résidences de week-end pour les autochtones.

 

Sur le col de Bavella (1218 m) avec les tours de roche caractéristiques plusieurs randonnées sont possibles. La tour la plus connue mène au Trou de la Bombe, un grand trou dans la roche. Mais aussi les grimpeurs y trouvent tout à fait leur compte, pourtant, ils trouvent ici le plus grand jardin à grimper de Corse. Les photogéniques ne sont pas seulement les Aiguilles de Bavella mais aussi les sapins ébourriffés par le vent.

Derrière le col de Bavella se trouve un jardin de téléphérique. La route descend vers Zonza dans l´Alta-Rocca.

Au sud de Solenzara

A partir de Solenzara, les collines suffisent de nouveau directement jusqu'à la mer, par lequel la N198 devient un peu sinueuse. La longue plage côtière de l´Est aussi s´arrête à Solenzara. Le bord au sud de Solentara est rocheux, interrompu, cependant, de belles baies de sable.

 

plage de CannelleAprès 6,5 km on atteint la magnifique baie de sable de Cannella, qui est à peine visible de la route. Cependant de nombreuses voitures stationnant attirent notre attention sur sa popularité et son existence.

 

Après encore 3,5 km, on atteint la baie de Favone. La plage se trouve directement au-dessus de la route et est accessible pour cette raison pour les gens, qui transportent la moitié de leur ménage avec à la plage.

 

 

 

 

Encore 3 km plus loin, on se trouve dans la baie de Tarcu, qui comme Facone, est très confortable d´accès.

 

Baie de Fautea, plageEnfin, on arrive après 4 autres km dans la baie de Fautea. Pittoresque est la petite péninsule avec sa tour génoise. En bas se trouve un beau mais petit terrain de camping. Près de Fautéa, on trouve de suite trois petites plages de sable fin. L´une se trouve au nord de la petite péninsule directement sur la route, une autre près du sud de la péninsule et la troisième, la plus grande, encore plus au sud la terre de langue.

 

Si on continue sur la N198 vers le sud, on arrive vers Porto-Vecchio et Bonifacio et ainsi dans le Sud de la Corse.

 

 

 

Corsica Ferries

 

Arco Plage

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries