skip to Main Content

Girolata à partir du col de la Croix

Niveau de difficulté
Durée de la montée 01:55
Durée de la descente 02:10
Montée 610 m
Desente 610 m
Point culminant 270 m
longue promenade
Randonnée facile
randonnée modérément difficile
Tour de montagne exigeant
Wanderung nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata
Wanderung vom Col de la Croix nach Girolata

Le village de Girolata n’est accessible qu’à pied ou par bateau depuis Porto ou Calvi. La randonnée depuis le Col de la Croix fait partie des randonnées les plus célèbres de Corse. En saison, il y a beaucoup d’activités, car les bateaux touristiques amènent beaucoup de monde faisant le circuit dans le parc naturel de Scandola. Hors saison, c’est beaucoup plus calme.

Itinéraire

De Calvi ou de Galéria et même de Porto en empruntant la D81, on parvient au Col de la Croix, où se trouve un grand parking.

Descriptif de la randonnée du col de la Croix à Girolata

Au parking, le départ se fait devant la petite cabane de snack. Le sentier est au début très large et l’on découvre pour la première fois Girolata, le but de la randonnée. Au bout de deux minutes, on arrive devant un panneau indicateur. Il faut continuer tout droit. Ceux qui veulent prendre la variante « Vignola » au retour, doivent descendre sur le côté gauche.

 

10 minutes plus tard, on arrive devant un panneau d’informations avec un court texte sur Guy Ceccaldi, l’ancien facteur de Girolata. Peu de temps après, on parvient à la fontaine de Spana.

 

25 minutes plus loin, les deux chemins se rejoignent et l’on atteint la plage de Tuara. Un pont franchit le ruisseau de Tuara et en continuant tout droit, on tombe directement sur la plage. De l’autre côté de la plage, un panneau indicateur renseigne sur les deux variantes suivantes. On suit, soit le Tra Mare et Monti en traversant le Bocca di Ghjianibarellu, soit on prend le chemin côtier, « le sentier du facteur » sur la gauche. Ma description concerne le sentier du facteur.

 

Le chemin grimpe légèrement pour gagner un petit plateau. On découvre alors une très belle vue sur la presqu’île de Scandola et sur le Monte Senino et la Punta Castellucciu à gauche.

 

Ensuite et pendant 20 minutes, le sentier monte et descend en longeant la côte, en quittant la plage de Tuara, on aperçoit Girolata.

 

Peu avant d’atteindre la plage de Girolata, un sentier abrupt sur la gauche conduit à une plagette. 40 minutes après avoir quitté la plage de Tuara, on tombe sur un embranchement où les deux chemins se rejoignent à nouveau. On suit la plage jusqu’au village de Girolata.

 

Pour le retour, on retraverse la plage et il faut faire un choix : soit passer par le chemin au-dessus du Bocca di Ghjianibarellu ou relonger la côte. Les deux chemins demandent 50 minutes de marche avant de se rejoidre près de la plage de Tuara.

 

A la plage de Tuara, il faut encore faire un choix entre le même sentier qu’à l’aller ou la variante de Vignola, que nous préférons. Cette variante suit la même direction sur quelques mètres seulement. Au bout d’une demi-heure, on atteint un croisement avec un panneau. Tout droit, on va vers Vignola, où l’on peut trouver des petits bateaux pour Girolata. Si l’on va à gauche, on remonte au Col de la Croix. La montée dure environ une demi-heure. Au panneau indicateur, gardez la droite. 2 minutes plus tard vous arrivez au col.

Mon video de la randonnée à Girolata

Girolata

Le hameau de Girolata, un ancien village de pêcheurs, fait partie de la commune d’Osani et compte, d’après Wikipédia, 8 habitants.

 

En pleine saison, des bateaux arrivent de Porto, Cargèse ou Calvi. Il y a plusieurs restaurants. Au-dessus des maisons accrochées à la presqu’île de rochers, se trouve une jolie ancienne aire de battage.

 

Histoire

Au milieu du 16ème siècle, la Banque de Saint Georges décida de faire fortifier le Golfe de Porto pour le protéger des attaques de pirates à répétition. Le fort de Girolata fut commencé en 1552 et fut achevé au début du 17ème siècle.

 

En juin 1540, lors de la bataille de Girolata, la flotte génoise parvint à la fin à capturer le pirate turc Dragut, qui attaquait régulièrement la Corse, et à confisquer sa flottille qui mouillait dans le golfe de Girolata.

 

Le fort fut acheté par l’Etat Français auprès d’un particulier et il est classé depuis 2013 parmi les monuments historiques. Il a été entièrement restauré en 2021 et doit bientôt ouvrir au public.

Guy Ceccaldi – l’ancien postier de Girolata

Guy Ceccaldi, surnommé « le marathonien », a acheminé le courrier à Girolata pendant plus de 20 ans. Six fois par semaine, sous la pluie ou la canicule, il couvrait les 7 km de sentier depuis le col de la Croix jusqu’à Girolata, pour transmettre aux quelques habitants lettres et paquets. Soit 14 km par jour !

 

Guy habitait Partinello, qu’il desservait également. De là il grimpait en cyclo jusqu’au col de la Croix. Il connaissait le Golfe de Girolata comme personne. Pour parcourir le trajet de 1h30, il ne mettait que 40 minutes. Le célèbre homme à barbe blanche, était le seul facteur de France à parcourir une telle distance à pied. Lorsqu’il avait trop de paquets, il prenait son âne Tchou Draguât pour l’aider. Guy Ceccaldi prit sa retraite en 2006. Depuis le courrier est acheminé par bateau depuis l’embarcadère de Vignola. Guy mourut à l’hôpital de Calvi en 2017.

Back To Top