skip to Main Content

Porto-Vecchio

Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Golfe De Porto-Vecchio

La ville de Porto-Vecchio se situe au fin fond du golfe profondément encaissé du même nom. Mais si ce dernier est long de 8 km et possède une entrée dont la largeur peut atteindre les 2,5 km, il ne dispose pourtant que d’un tirant d’eau de 6 m maximum ! S’il n’y avait pas justement un ferry à quai, l’on pourrait avoir l’impression d’être au bord d’un lac lorsque l’on se tient sur le port.

 

Un grand nombre de personnes s’accordent à dire que les plus belles plages de l’île de beauté se situent dans les environs de Porto-Vecchio. La plus célèbre d’entre elles est la plage de Palombaggia, mais celles de Santa Giulia ou de Pinarellu sont également extrêmement prisées.

 

» Office de Tourisme de Porto-Vecchio

 

Tout comme Calvi, Porto-Vecchio est un important centre touristique, connaissant une très forte affluence en haute saison. La ville se divise en deux parties : d’un côté, le port de plaisance et de commerce et, de l’autre, la vieille ville, située à une altitude de 70 m. Depuis la France, vous pouvez rejoindre Porto-Vecchio par ferry. Vous pouvez également rallier la Sardaigne par ce mode de transport.

Histoire

La région tout autour de Porto-Vecchio était déjà peuplée à l’époque de la Préhistoire. Plusieurs châteaux, situés dans les proches environs et datant de l’époque torréenne, en témoignent encore aujourd’hui. En 883 av. J.-C., les Grecs débarquèrent de Syracuse et fondèrent le port de « Portus Syracusanus », lequel fut ensuite repris par les Romains. Il n’y a malheureusement plus de vestiges antiques à contempler à Porto-Vecchio.

 

Ce furent finalement les Génois qui fondèrent la ville en 1539, mais un grand nombre d’habitants périrent car la zone autour de l’embouchure des fleuves côtiers Oso et Stabiacciu était contaminée par la malaria. D’autres colons s’y installèrent en 1546 et l’on ne cessa ensuite de fortifier encore et encore cette ville située sur une colline d’une hauteur de 70 m. Aujourd’hui encore, de nombreuses sections de l’ancien mur de la ville sont encore préservées. La porte génoise de Porto-Vecchio est particulièrement belle. À l’instar d’autres villes corses, cette dernière fut prise par Sampiero Corso, qui avait fait alliance avec les Français et les Turcs. Le général génois Stefano Doria reconquit toutefois la ville peu de temps après.

 

Puis, une fois que le moustique, vecteur de la malaria, fut définitivement éradiqué au milieu du 20e siècle, Porto-Vecchio connut alors une forte croissance grâce au tourisme naissant. Aujourd’hui, elle est l’une des plus principales localités touristiques de l’île de beauté.

 

Visite de la ville

Contournez Porto-Vecchio par la route nationale T10, laquelle longe la côte orientale de la Corse et relie Bastia à Bonifacio. Cette route de contournement passe par plusieurs ronds-points, à partir desquels des rues vous permettent régulièrement de rejoindre le centre-ville. La plupart des visiteurs arrivent soit du nord, soit du sud. Dans les deux cas, il est judicieux de prendre immédiatement la direction du centre-ville.

 

Où se garer ?

Le mieux est de garer votre voiture dans le grand parking situé au nord du port de plaisance et d’aller explorer la ville à pied.

 

Les salines se trouvent juste derrière le port des ferries et le port de commerce, lesquels sont eux-mêmes situés à l’est du port de plaisance. Les marais ne sont toutefois plus exploités depuis de nombreuses années et le site, qui est une propriété privée, ne peut pas être visité. De nombreux restaurants, cafés et glaciers vous attendent derrière le quai du port de plaisance.

Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio

Des excursions en bateau vous sont proposées au niveau du port. Celles-ci durent une journée entière et vous conduisent jusqu’à Bonifacio, les îles Lavezzi et l’île de Cavallo tout en longeant le littoral corse. Le déjeuner à bord est inclus dans le prix et vous aurez de nombreuses occasions de vous baigner. Tarif : 60 €.

 

Depuis le port, grimpez la très escarpée rue Dragut et la rue Fontana Vecchia jusqu’à rejoindre la vieille ville. L’on y accède par la porte génoise, qui fut jadis la seule et unique façon de pénétrer dans la cité. Le centre de la vieille ville est la place de la République, en face de l’église Saint-Jean-Baptiste, qui date de 1868. Vous trouverez toute une ribambelle de cafés et de restaurants sur la place ainsi que dans les ruelles de la vieille ville.

Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio

Les restaurants de la rue Borgo (qui court de part et d’autre de la porte génoise) sont des endroits fort agréables pour y faire une halte car, depuis leurs terrasses, vous pouvez profiter d’une magnifique vue sur le golfe de Porto-Vecchio. Les rues de la vieille ville regorgent également de  commerces proposant des spécialités, de glaciers, de boutiques et de bien d’autres choses encore.

 

Il n’y a pas de plages à proximité immédiate de Porto-Vecchio. Vous aurez donc besoin de votre propre véhicule si vous voulez aller vous baigner. Voici quelques-unes des plus belles plages de la région de Porto-Vecchio.

Photos de Porto-Vecchio

Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio Salines
Porto-Vecchio Salines
Back To Top