skip to Main Content

La Balagne orientale

Belgodère
Aregno
Belgodère
Corbara
Occiglioni
Ile-Rousse
Ile-Rousse
Ile-Rousse
Pigna
Sant'Antonino
Sant'Antonino
Strand Von Aregno

La ville principale de la Balagne orientale est L’Île-Rousse, avec sa belle plage de sable et les îles rouges situées juste en face. Les ferries en provenance de France y accostent et la ligne du chemin de fer de la corse y fait également halte.

 

» en savoir plus sur L’Île-Rousse

Ile-Rousse

La zone côtière à l’est de L’Île-Rousse

Si vous quittez la commune de L’Île-Rousse en empruntant la T30 en direction de l’est, vous traverserez tout d’abord les contreforts de Monticello. L’emplacement d’origine du village se situe un peu plus haut, dans les collines. La route passe par le camping Les Oliviers et longe le littoral.

 

À 4 km à l’ouest de L’Île-Rousse, à proximité immédiate de la T30, le Parc de Saleccia vous invite à découvrir sa vaste collection de plantes du bassin méditerranéen. Les informations ne sont malheureusement pas disponibles en allemand. Pour connaître les heures d’ouverture, veuillez consulter le site web du parc. Entrée : 9.50 € (7.50 € pour les enfants à partir de 4 ans).

 

Vous atteindrez ensuite le site de Lozari et sa longue plage de sable, derrière laquelle se situent un grand nombre de complexes de vacances. Ici, la T301 mène au village de Belgodère. Si vous prenez la direction de Corte, vous avez le choix entre cette route au paysage extrêmement attrayant ou la T30, qui est l’option la plus rapide.

 

Si vous optez pour la T30 (ce tronçon porte le nom « A Balanina », ce qui signifie « la Route de la Balagne» en corse), vous pourrez admirer les villages d’Urtaca et de Lama, sur votre gauche, au niveau des collines. Un détour par Lama est fortement recommandé. Celui-ci fait en effet partie des plus beaux villages de Corse !

 

» Galerie de photos du village de Lama

Promenade vers l’Oriu de Granaia

Non loin de la T30, un large chemin vous mènera en 10 minutes au très bel Oriu di Granaia, également appelé Oriu de l’Ostriconi. Pour le rejoindre, partez de l’embranchement en direction du camping L’Ostriconi et de Corte, roulez pendant un kilomètre et garez votre voiture au niveau du restaurant L’Agriate (fermé). Un chemin carrossable vous mène ensuite en direction du nord-ouest. Suivez-le pendant 10 minutes jusqu’à rejoindre le magnifique Oriu, dans lequel il est possible d’entrer. Il se situe au niveau du circuit de la partie occidentale du désert des Agriates. Reprenez le même chemin pour revenir.

Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi
Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi
Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi
Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi
Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi
Oriu De Granaia - Oriu De L Ostriconi

Circuit à travers la Balagne orientale

Depuis l’Île-Rousse, empruntez la T30 en direction de l’est et du site de Lozari. Tournez ensuite à droite sur la T301, en direction de la commune de Belgodère. Cette route était autrefois la plus importante de Balagne et permettait d’assurer la liaison avec les villes de Bastia et Corte. Cette dernière a aujourd’hui perdu de son importance en raison de la construction de la T30, la nouvelle route nationale qui traverse la vallée de l’Ostriconi plus à l’est et presque en ligne droite. Mais si vous souhaitez malgré tout découvrir cette ancienne route pleine de charme, restez tout d’abord rester sur la T30 une fois que vous avez quitté Lozari, puis, juste avant Ponte-Leccia, tournez sur la T301 et suivez la route jusqu’au village de Belgodère. Un grand, mais absolument charmant, détour !

Strand Von Lozari
Strand Von Lozari
Strand Von Lozari

Belgodère se situe à flanc de colline, à environ 300 m au-dessus du niveau de la mer. Depuis ce point de vue, situé sur une petite butte, vous pourrez profiter d’un magnifique panorama sur la plaine traversée par le fleuve Reginu. Le lac de retenue du Reginu a été construit au début des années 1980. Celui-ci ne sert pas à produire de l’électricité, mais à irriguer les champs et les plantations de la région. Le nom du village peut être traduit par « beau plaisir » et nul doute en effet que s’assoir dans l’un des cafés situés en face de l’église baroque Saint-Thomas constitue un véritable plaisir. Sur la T301, vous pourrez contempler les ruines d’un ancien couvent. Là-bas se situe également le cimetière de Belgodère.

 

» Galerie de photos de Belgodère

Belgodère
Belgodère
Belgodère
Belgodère
Belgodère
Belgodère

Continuez ensuite sur la D71, en direction de la commune de Speloncato. La route passe en dessous du village d’Occhiatana, ce qui est fréquemment le cas en Balagne. Il est en effet extrêmement rare que la route principale traverse directement le village. Vous passerez également à proximité des villages de Costa et de Ville-di-Paraso. La traversée de Ville-di-Paraso constitue une véritable aventure, car l’un des points de passage est d’un grande étroitesse ! Mais faire un crochet par Speloncato est un incontournable. Un peu avant le village, la route se ramifie dans trois directions. Prenez la départementale D63, laquelle, après deux virages, vous mènera directement au village.

 

Speloncato est merveilleusement situé et flâner à travers ses ruelles en vaut véritablement la peine. Le soir, les plus petits envahissent la place du village avec leurs tricycles et la rendent quelque peu « périlleuse » pour les promeneurs tandis que les plus anciens viennent s’assoir sur le bord de la fontaine.

 

» Galerie de photos de Speloncato

Speloncato
Speloncato
Speloncato
Speloncato
Speloncato
Speloncato
Speloncato
Speloncato

Un détour par le Bocca di a Battaglia, un col situé à 1 101 m d’altitude, d’où vous pouvez profiter d’une vue magnifique, est vivement recommandé. Il ne vous faudra que 6,5 km pour parcourir les presque 600 mètres de dénivelé. En chemin déjà, un splendide panorama sur le village de Speloncato s’offre à vous. Une fois le sommet du col atteint, la vue s’étend parfois jusqu’à la France continentale. Et même lorsque le continent n’est pas visible, une grande partie de la Balagne orientale s’étend malgré tout sous vos yeux. Ici, parapentistes et deltistes décollent pour des vols les emmenant jusqu’à la plaine. Si vous descendez par le col dans la vallée de Tartagine, vous arrivez alors dans une région encore préservée du tourisme où vous avez la possibilité de traverser, outre quelques villages endormis, plusieurs ponts génois.

 

Au niveau du col débute la randonnée menant au Monte Tolu.

Mausoleo
Mausoleo
Genueserbruecke Forcili
Genueserbruecke Forcili

De retour à Speloncato, rejoignez à nouveau la D71 en empruntant la D663, puis prenez l’embranchement en direction de la commune de Nessa.

 

La route vous emmène jusqu’au village de Feliceto. Vous pouvez y visiter deux ponts génois, tous deux très peu connus : Fiscione et Reginu. Si, faute de temps, vous ne pouvez en visiter qu’un seul, optez alors pour le pont Reginu. Les ponts génois sont du reste extrêmement rares en Balagne.

 

Le pont génois Fiscione : pour vous rendre au pont, tournez à droite en direction de l’église lorsque vous vous trouvez au centre du village, et prenez le chemin situé entre la chapelle et l’église. Faites ensuite le tour de l’église et tournez brusquement à droite (une voie sans issue se situe sur votre gauche). L’étroite et abrupte ruelle se termine soudainement à la chapelle San Rocca, où vous pouvez garer votre voiture. Une station d’épuration se situe juste en contrebas. À gauche de la chapelle, le chemin descend vers le pont, mais le ruisseau qui coule en dessous est à sec la plupart du temps. La bergerie en ruine, les innombrables murs ainsi que le vieux chemin pavé de l’autre côté du ruisseau sont presque plus passionnants que le pont lui-même. Suivre quelque temps le chemin vaut en tout cas toujours la peine. Après quelques lacets, vous découvrirez sur votre gauche un bâtiment de forme rectangulaire avec un beau plafond voûté.

 

Quant au pont génois Reginu, celui-ci se situe en contrebas du village de Feliceto. Un pont qui peut même vous offrir l’occasion d’une petite baignade. Bien qu’un peu sombre, la piscine située en dessous est en effet assez profonde pour y plonger et y nager. Depuis Feliceto, quittez le village en empruntant la D71 en direction de Muro et, environ 500 mètres après la sortie du village, tournez à droite sur la D213. Suivez cette route pendant environ deux kilomètres et tournez ensuite à nouveau à droite sur la D13. Au bout de 500 m env., la route forme un virage serré à droite. Suivez celle-ci pendant encore un bon kilomètre avant de garer votre voiture dans un virage à gauche. Notez qu’il est assez difficile d’y stationner en raison du peu d’espace disponible. Suivez ensuite la piste qui démarre précisément dans le virage. Une autre piste la rejoint ensuite immédiatement par la droite (ne pas se tromper lors du trajet retour !). Le chemin est flanqué par des murs des deux côtés. Le mur de gauche délimite un enclos avec des porcs. Après 350 m environ, sur votre gauche, vous pouvez déjà apercevoir le pont en contrebas.

 

Dans le village de Feliceto, vous avez également la possibilité de visiter une verrerie.

Feliceto Genueserbruecke Fiscione
Feliceto Genueserbruecke Fiscione

De Feliceto, continuez ensuite en direction de Cateri, via les villages de Muro et d’Avapessa. Ici, les routes vous mènent dans toutes les directions. Si vous souhaitez rester dans la partie orientale de la Balagne, prenez la direction de L’Île-Rousse et, moins d’un kilomètre plus loin, tournez à droite sur la D413, en direction de Sant’Antonino. La route étroite vous mène jusqu’au sommet de la colline et se termine par un grand parking payant.

 

Si vous souhaitez au contraire partir à la découverte de la Balagne occidentale, passez par Lavatoggio, en direction du village de Lumio.

 

» Galerie de photos de Muro

» Galerie de photos de Avapessa

» Galerie de photos de Cateri

» Galerie de photos de Lavatoggio

Sant’Antonino est un endroit plein de charme, situé sur une colline visible loin à la ronde, à une altitude de près de 440 mètres. Ce village est l’un des sites touristiques les plus célèbres de Balagne.

 

» en savoir plus sur Sant’Antonino

Sant'Antonino

Si vous reprenez la même route en direction de Cateri, tournez au niveau de la D151, vers la commune d’Aregno. L’église du village est extrêmement similaire à celle de Murato (voir Nebbio), mais est dépourvue de clocher. L’église de la Sainte Trinité a été construite au XIIe siècle et se situe en plein milieu du cimetière. Ses murs sont également formés de claveaux noirs et blancs. La façade ouest avec l’entrée, qui était malheureusement toujours fermée lors de nos visites, est ornée de magnifiques reliefs et sculptures. À l’intérieur, les fresques dateraient du XVe siècle.

 

» Galerie de photos d’Aregno

Aregno
Aregno
Aregno
Aregno Eglise De La Trinità
Aregno Eglise De La Trinità
Aregno Eglise De La Trinità

Poursuivez ensuite encore votre route sur la D151, en direction de Pigna.

Pigna est un village d’artistes réputé, avec un grand nombre d’ateliers.

 

» En savoir plus sur Pigna

Pigna

2,5 km après Pigna, vous atteignez Corbara, célèbre pour son couvent. Si vous souhaitez découvrir le bâtiment, tournez à droite avant même d’entrer dans le village (la direction du couvent est indiquée). Le couvent a été construit par les Franciscains au XVe siècle, avant d’être détruit pendant la Révolution française et reconstruit par les Dominicains en 1856.

 

Corbara était autrefois la principale ville de Balagne, puis Paoliville (L’ÎLe-Rousse) fût fondée, faisant perdre à la ville de son importance. Mais celle-ci demeure toujours aussi pittoresque. N’hésitez pas à vous promener le long de ses ruelles étroites pour finir votre circuit à travers la Balagne orientale.

 

Au-dessus du village vous attendent les ruines du Castel de Corbara, lequel appartenait autrefois à l’influente famille Savelli. La vue sur la côte est imprenable.

 

Le village possède également deux musées.

 

 

» Galerie de photos de Corbara

 

Depuis Corbara, vous pouvez rentrer soit en revenant par le littoral et en empruntant la D151 jusqu’à L’Île-Rousse, soit prolonger votre circuit de découverte en passant par les communes de Santa-Reparata-di-Balagne et Monticello.

 

» Galerie de photos de Santa-Reparata-di-Balagne

» Galerie de photos de Monticello

Corbara
Corbara
Kloster Von Corbara
Kloster Von Corbara

La T30 vient contourner la petite ville d’Algajola. Des vestiges de murs fortifiés y sont encore visibles, témoignant du fait qu’elle fût une ancienne place forte génoise. Avant les Génois, Phéniciens, Grecs et Étrusques s’y étaient déjà installés. De ce temps, le comptoir commercial portait le nom d’Argha. La forteresse est malheureusement une propriété privée et ne peut donc pas être visitée. La ville d’Algajola est bordée par la belle plage d’Aregno. Elle possède des campings et des établissements hôteliers et dispose également de sa propre gare.

 

» Galerie de photos d’Algajola

Algajola
Algajola
Algajola
Zitadelle
Algajola
Algajola
Back To Top