skip to Main Content

La côte orientale du Cap Corse

Cap Corse côte orientale Erbalunga

Le tour du Cap Corse débute à Bastia. Vous pouvez soit emprunter la D80 qui longe la côte en direction du nord, soit prendre la route de la Corniche, qui traverse les villages de Cardo, Ville-di-Pietrabugno et San Martino-di-Lota. Depuis cette route, vous pourrez profiter d’une vue magnifique sur la côte et les îles de Capraja, Elbe et Monte Cristo (du nord au sud). Vous rejoindrez à nouveau la route côtière au niveau de la station balnéaire de Miomo.

Itinéraire par la route de la Corniche

La Corniche est une route qui passe au-dessus de Bastia et qui offre d’extraordinaires points de vue. Son tracé est toutefois quelque peu compliqué et l’on peut facilement se perdre. Cette route n’est pas recommandée pour les camping-cars.

 

De la Place St-Nicolas à Bastia, prenez la D81 en direction de St-Florent. Au bout de 4,5 km, tournez à gauche sur la D64 (panneau Cardo).

 

Si vous ne souhaitez pas revenir à Bastia après avoir effectué le tour du Cap, grimpez sur la Serra di Pigno, la montagne locale de Bastia, laquelle culmine à 960 m d’altitude. Juste avant le Col de Teghime, tournez à droite sur la très étroite D338. Une fois en haut, vous pourrez profiter d’une vue qui s’étire sur la ville de Bastia, l’étang de Biguglia au sud-est et vers St-Florent, le Nebbio et le Désert des Agriates ainsi que sur les vignobles de Patrimonio à l’ouest. Par temps clair, l’on aperçoit à l’horizon l’archipel de la Toscane, les îles de Capraja, d’Elbe et de Monte Cristo et parfois même, les continents italien et français (mais cela est très rare). Si vous retournez sur Bastia après avoir terminé le tour du Cap, vous pouvez grimper sur la Serra di Pigno sur le chemin du retour (et non à l’aller). La vue est toutefois meilleure le matin.

 

Retour sur la Corniche : Suivez la D64 et contournez le village de Cardo. Puis, juste après la localité, tournez brusquement à gauche sur la D164, qui débouche sur la D231 après deux virages en épingle à cheveux. Prenez ensuite à gauche, en direction de Ville-di-Pietrabugno. La D231 débouche à son tour sur la D31. Poursuivez votre route et, une fois que vous aurez traversé la commune, vous pourrez profiter d’un très beau point de vue, offrant un superbe panorama sur la ville de Bastia.

 

Traversez ensuite la commune de San-Martino-di-Lota et poursuivez votre route en direction de celle de Santa-Maria-di-Lota. Juste avant celle-ci, vous traverserez un pont, au niveau duquel se trouve une petite piscine naturelle (cascade de Forci). Traversez Santa-Maria-di-Lota et descendez jusqu’à Miomo. Vous pouvez ignorer le dernier panneau avec l’inscription « Corniche », car ce tronçon ne fait que traverser un quartier résidentiel.

 

À Miomo, vous rejoindrez à nouveau la route côtière D80. Ici, je vous conseille de tourner d’abord à droite et de rouler 200 m en direction du sud. Derrière la plage de Miomo, vous trouverez un parking sur votre droite. Cette plage de galets (située de l’autre côté de la route) abrite à son extrémité nord une tour génoise restaurée, qu’il est possible de visiter.

Corniche du Cap Corse
Corniche du Cap Corse
Corniche du Cap Corse
Corniche du Cap Corse
Serra di Pigno
Serra di Pigno
Cardo
Cardo
Corniche
Corniche
Corniche
Corniche

Itinéraire par la route côtière

De la place St-Nicolas à Bastia, partez vers le nord, passez devant le port et suivez les panneaux en direction du Cap Corse. La zone située au nord de Bastia est assez densément urbanisée et accueille les personnes bénéficiant des revenus les plus confortables. De belles villas sont implantées de chaque côté de la route. Il est conseillé d’avoir suffisamment d’argent liquide sur soi ! Il n’y a en effet qu’un seul et unique distributeur automatique de billets dans la partie nord du Cap (à Macinaggio). Ce qui peut donc s’avérer problématique lorsque celui-ci est en panne… Le paiement par carte n’est pas accepté dans tous les restaurants.

 

Pietranera est l’un des villages situés dans les alentours de Bastia, où Prosper Mérimée a placé l’action de sa nouvelle Colomba. Si l’écrivain a emprunté le nom du village, l’histoire ne s’y est toutefois pas déroulée, comme cela a été écrit à tort. Pietranera dispose d’un certain nombre d’hôtels, où vous pouvez faire votre dernière halte avant de rentrer chez vous.

Miomo

À Miomo, vous pourrez déjà apercevoir vos premières tours génoises, lesquelles sont particulièrement nombreuses autour du Cap Corse. La tour génoise de Miomo, érigée en 1561, se trouve à l’extrémité nord de la petite baie de galets et constitue un sujet de photo apprécié. Celle-ci a été restaurée et est désormais ouverte au public.

Miomo
Miomo
Miomo
Miomo
Tour de Miomo

Après Miomo, poursuivez votre route en direction des petits villages de Grigione et de Lavasina, qui, l’un comme l’autre, possèdent une petite baie couverte de galets.

 

À Lavasina, une procession est organisée chaque 8 septembre jusqu’à la plage. Le village abrite l’église Notre-Dame des Grâces, qui est surnommée le « Lourdes de Corse ».

Lavasina
Lavasina
Lavasina
Lavasina
Vierge de Lavasina

Peu après Lavasina, vous atteindrez Erbalunga, l’un des plus beaux villages de la côte orientale du Cap Corse.

 

» En savoir plus sur Erbalunga

Erbalunga
Erbalunga
Erbalunga
Erbalunga
Erbalunga

Après Erbalunga, le paysage devient plus sauvage et l’on laisse définitivement derrière soi la zone d’influence de Bastia.

 

Au bout de quelques kilomètres, vous atteindrez Marine de Sisco.

Marine de Sisco

En regardant la carte de la Corse, l’on constate que plusieurs marines se trouvent le long de la côte du Cap Corse : Marine de Sisco, Marine de Pietracorbara, Marine de Porticciolo, Marine de Meria et bien d’autres encore. Le village à proprement parlé se situe dans l’arrière-pays. La marine servait autrefois de base portuaire, mais la population préférait habiter à l’intérieur des terres, par crainte des attaques. La Marine de Sisco est ainsi implantée au bord de la mer, tandis que Sisco elle-même se situe à environ 7 kilomètres de la mer, dans les collines du Cap Corse.

 

Si vous ne faites pas le tour du Cap en une seule journée et que vous disposez d’un peu plus de temps, remontez la vallée de Sisco. De l’église San Martinu, l’étroite départementale D32 mène vers le nord. Puis, au bout de 500 bons mètres, une piste grimpe sur votre gauche. Si vous la suivez à pied, vous vous retrouverez nez-à-nez devant la petite chapelle romane de San Michele, laquelle fût érigée sur un rocher, et d’où vous pouvez profiter d’une très belle vue sur la vallée de Sisco, jusqu’à la mer. La chapelle a été construite au XIe siècle déjà. Celle-ci est malheureusement fermée et ne peut être contemplée que depuis l’extérieur.

 

Marine de Sisco possède une petite plage de galets, qui n’incite toutefois pas à la baignade.

 

Quelque peu au nord de Sisco, au-dessus de la route côtière, se trouve un ancien monastère, qui a été transformé en maison d’habitation. Il s’agit d’une propriété privée, qui ne peut pas être visitée.

Strand von Sisco

Pietracorbara

4 km au nord de Marine de Sisco se trouve Marine de Pietracorbara. Vous y trouverez une belle baie de sable fin. La tour génoise sur la plage, récemment reconstruite, vous permet de profiter d’une vue magnifique sur la côte. Le beau camping La Pietra se situe un peu en retrait. Et si, pour changer, vous avez envie d’une baignade en rivière, Pietracorbara constitue également une très bonne option. Il suffit en effet d’emprunter la D232 et de rouler pendant 5,5 km vers l’intérieur des terres, jusqu’au hameau de Selamace. Vous n’aurez alors plus qu’à marcher 5 minutes pour rejoindre la jolie piscine naturelle d’U Guadubughju et son pittoresque pont génois. Je vous recommande vivement d’y faire une halte !

 

Un autre pont génois est également à découvrir plus bas dans la vallée. Depuis le parking de la piscine d’U Guadubughju, partez en direction de la côte. Au bout d’1,4 km, garez votre voiture sur le bord de la route. Suivez ensuite le chemin de randonnée en direction du sud et vous apercevrez le pont génois au bout de 100 m environ.

 

Il y a même un troisième pont génois qui enjambe le petit ruisseau. Celui-ci se situe encore davantage en contrebas. Pour le rejoindre, rejoignez la D232 depuis la route côtière et remontez la vallée. Au bout de 650 m, la route bifurque à droite, en direction du camping La Pietra. Poursuivez votre route pendant encore 100 m avant de vous garer sur le bas-côté de la route. Un chemin (panneau « voie sans issue ») vous mènera jusqu’au pont génois. Comptez 60 m à pied.

Marine de Pietracorbara
Marine de Pietracorbara
Marine de Pietracorbara
Marine de Pietracorbara
Marine de Pietracorbara
Marine de Pietracorbara
Pietracorbara Eglise Saint Clément
Pietracorbara pont génois
U Guadubughju
U Guadubughju
Genueserbrücke bei Marine de Pietracorbara

Entre Marine de Pietracorbara et le petit village de Porticciolo se trouve la tour génoise de l’Osse (Tour de l’Osse), directement au-dessus de la route. Grâce aux travaux de rénovation réalisés entre 1978 et 1980, cette tour, dont la construction remonte à 1599, est aujourd’hui en excellent état et constitue un lieu très apprécié des photographes.

 

En-dessous de la route, les amateurs de snorkeling s’adonnent volontiers à leur hobby préféré. Au cours de l’été 2002, le maquis autour de la tour a brûlé, laissant entrevoir les nombreuses terrasses de pierres empilées. Celles-ci témoignent de l’exploitation agricole intensive dont faisait l’objet le Cap Corse autrefois. De telles terrasses sont visibles tout autour du Cap.

Tour de l'Osse
Tour de l'Osse
Tour de L'Osse
Tour de L'Osse
Tour de L'Osse
Tour de L'Osse
Tour de L'Osse

Porticciolo

Porticciolo (Marine de Cagnano) est un joli petit village de pêcheurs, arborant un minuscule port. Les maisons sont recouvertes de tuiles en ardoise et peintes dans des tonalités pastel, comme à Centuri. Si vous descendez vers le port en empruntant les ruelles étroites, vous découvrirez, au-dessus de celui-ci, une tour génoise restaurée et transformée en appartement de vacances.

Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Porticciolo
Marine de Porticciolo
Marine de Porticciolo
Marine de Porticciolo

Vallée de Cagnano

Quelque peu avant d’atteindre la plage de Porticciolo, la D132 bifurque sur votre gauche, en direction de Cagnano. Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez faire une petite boucle supplémentaire (cette portion de trajet n’est pas adaptée aux camping-cars !). Suivez la D132, puis, au bout de 2,5 km, tournez à gauche, sur l’étroite départementale D432, en direction de Suare. La route traverse une forêt et vous atteindrez le hameau après un certain nombre de virages serrés. Peu de temps après, vous pourrez profiter d’une très belle vue sur la vallée du Cagno, jusqu’à la mer. Environ 1,5 km après Suare, vous rejoindrez Ortale, le hameau principal de Cagnano.

 

Au carrefour au niveau de l’église, deux possibilités s’offrent à vous. Soit continuer tout droit, jusqu’au hameau de Piazze, à partir duquel vous pourrez partir pour une courte randonnée menant jusqu’à un moulin en ruines et un pont génois. Vous rejoindrez ensuite à nouveau la D80 au niveau de Porticciolo. Soit prendre à gauche, en direction de Luri. Après avoir traversé le hameau de Caromacce, vous passerez en dessous du monastère en ruine d’Oveglia (Couvent d’Oveglia). Vous atteindrez ensuite Luri. À partir de là, prenez la direction de Santa-Severa, afin de poursuivre le tour du Cap Corse par la route côtière.

Cagnano
Cagnano
Cagnano

Moulins de Mitile et pont génois

Depuis l’église de Cagnano, dans le hameau d’Ortale, roulez pendant 1,2 km sur la D132 et garez-vous ensuite dans le virage en épingle à cheveux. Le chemin vers les moulins débute ici. Comptez environ 10 minutes de trajet.

Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile
Moulins de Mitile

Couvent d’Oveglia

Dans le hameau d’Ortale, au niveau de l’église, tournez à gauche sur la D132, en direction de Luri, et suivez la route pendant 2,2 km. Garez votre voiture sur le bas-côté et suivez la piste qui grimpe sur votre gauche. Celle-ci fait un virage à gauche au bout de 160 m. À partir de ce point, il vous reste encore 600 m à parcourir pour rejoindre le monastère, qui fût construit entre le XVIe et le XVIIe siècle. Auparavant se dressait ici le château d’Oveglia, bâti au XIIe siècle, et détruit en 1358 au cours d’un soulèvement populaire. À son apogée, le monastère disposait de son propre séminaire et abritait 60 moines.

Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia
Couvent d'Oveglia

Au nord de Porticciolo, la route passe juste derrière une plage, mais, ces dernières années, celle-ci a malheureusement été souillée par de grandes quantités d’algues échouées.

Santa Severa

À Santa Severa (également appelée Marine de Luri), vous avez la possibilité de raccourcir votre tour du Cap Corse en passant par Luri et le Col de Ste-Lucie (Santa Lucia). Mais si vous souhaitez également partir à la découverte du nord, il vous faut alors rester sur la D80 et partir en direction de Macinaggio. Les amateurs de vin s’arrêteront au Domaine de Pieretti. Celui-ci est situé sur votre droite, à la sortie nord de la ville, et produit, selon moi, le meilleur vin rouge du Cap Corse. Dans le hameau de Piazza, le chef-lieu de la commune de Luri, une fête du vin est organisée chaque année le premier week-end de juillet. L’occasion de déguster, et bien sûr d’acheter, les vins de tous les producteurs renommés de Corse. Le soir, la fête se poursuit avec des animations et de la musique.

 

En saison, deux restaurants sont ouverts sur le petit port de Santa Severa. Vous y serez bien plus au calme que dans la touristique station balnéaire de Macinaggio, située à quelques kilomètres au nord.

Strand von Santa Severa
Strand von Santa Severa
Strand von Santa Severa
Santa Severa

Marine de Meria et Meria

Marine de Meria est l’avant-dernière localité de la côte est du Cap Corse. Si vous ne souhaitez pas faire tout le tour du Cap, vous pouvez raccourcir votre escapade et prendre la D35 dans le village, en direction de Morosaglia. La route, étroite et extrêmement sinueuse, mène vers une vallée isolée et passe devant plusieurs mines désaffectées. Une vue magnifique sur la partie nord de la côte ouest du Cap Corse vous attend une fois que vous aurez franchi le col.

 

La plage de galets  Marine de Meria est principalement fréquentée par les gens du cru. Sur le côté nord de la baie se trouve une tour génoise qui a été restaurée d’une manière malheureusement peu esthétique.

 

La commune de Meria elle-même se situe un peu au-dessus et est accessible via la D135. Depuis Meria, une courte randonnée vous mènera jusqu’au village abandonné de Caracu.

Strand von Meria
Strand von Meria
Strand von Meria
Meria
Caracu
Caracu
Caracu
Caracu
Caracu
Caracu

Peu avant Macinaggio, la D353 bifurque à gauche, en direction de Tomino.

Tomino

Le village, perché sur une chaîne de collines, est le seul endroit sur la côte est du Cap Corse à ne pas posséder de port. Vous ne trouverez donc pas de Marine de Tomino sur votre carte. Les Tominais amarraient leurs bateaux de pêche dans le port de Macinaggio. Le village possède par contre deux tours génoises : l’une carrée, l’autre circulaire. Tomino vous offre en outre une belle vue sur la commune de Macinaggio située en contrebas.

Tomino
Tomino
Tomino
Tomino
Tomino
Tomino

Macinaggio

Macinaggio est le village le plus au nord de la côte orientale du Cap Corse. Son port de plaisance, capable d’accueillir près de 600 bateaux, est de loin le plus important. En saison, Macinaggio est un lieu très animé avec plusieurs restaurants et bars le long de la belle promenade du port.

 

Celles et ceux qui souhaitent se baigner trouveront une plage au nord du village. La plage de Tamarone, située à environ un kilomètre au nord et accessible par une piste, est toutefois plus attrayante et surtout moins fréquentée. Depuis Punta di a Coscia, vous pourrez profiter d’un très beau panorama sur Macinaggio. Sur cette langue de terre située au nord se trouvent encore les vestiges d’un moulin à vent.

 

C’est à Macinaggio que débute (ou s’achève) le Sentier des Douaniers, qui fait le tour de la pointe nord du Cap et conduit jusqu’au petit port de Centuri.

 

C’est également depuis Macinaggio que le général Pasquale Paoli a lancé l’assaut sur l’île de Capraja.

Macinaggio
Macinaggio
Macinaggio
Macinaggio
Macinaggio
Macinaggio
Cap Corse Küste nördlich von Macinaggio
Macinaggio
Macinaggio

À Macinaggio, la D80 quitte la côte pour rejoindre la côte ouest du Cap en passant par le col St-Nicolas.

Back To Top