skip to Main Content

Fiumorbo

Pietrapola
Pietrapola
Cascade de Bura
Isolaccio-di-Fiumorbo
Fiumorbo
San-Gavino-di-Fiumorbo
Wegweiser nach San-Gavino-di-Fiumorbo
Fiumorbo
Lugo-di-Nazzo

Le Fiumorbo (Fiumorbu en corse) est une région à peine exploitée sur le plan touristique ainsi qu’un fleuve côtier. Le nom provient des termes « fium », qui signifie fleuve, et d’« orbu », que l’on peut traduire approximativement par aveugle ou aveuglé.

 

La région s’étend un peu plus bas que le fleuve éponyme et est délimité à l’ouest par une chaîne de montagnes, dont les sommets peuvent culminer jusqu’à 2 000 m d’altitude. Le point culminant du massif est la Punta della Cappella, haute de 2041 m, par lequel passe également le célèbre sentier de grande randonnée GR20. Le côté est offre souvent une belle vue sur la côte au sud de Ghisonaccia. Au sud, le Fiumorbo est délimité par la vallée du Travo.

 

La région n’est que faiblement peuplée et les villages s’éparpillent sur des versants souvent boisés. Le chef-lieu de la région est Prunelli-di-Fiumorbo.

Circuit à travers le Fiumorbo

Si vous souhaitez combiner les joies de la randonnée et celles de la baignade, une journée complète vous sera nécessaire. Sinon, prévoyez une simple demi-journée.

 

De Ghisonaccia, prenez la D344 via Ghisonaccia Gare et St-Antoine, en direction de Ghisoni. La vallée se fait alors plus étroite tandis que vous passerez devant le petit lac de retenue de Trevadine. Un peu plus loin, vous arriverez à une bifurcation. Tout droit, la D344 vous conduit à travers les défilés de l’Inzecca, vers Ghisoni. Ce trajet est décrit ici. Vous y trouverez d’innombrables et très belles piscines naturelles ainsi qu’un pont génois pittoresque.

Pour rejoindre le Fiumorbo, il vous faut bifurquer à gauche sur la D44 et traversez le fleuve du même nom. Depuis cette route étroite, vous pourrez apercevoir une nouvelle fois le barrage de Trevadine.

Fiumorbo
Fiumorbo
Fiumorbo

Vous atteindrez ensuite Lugo-di-Nazza, un petit village de 80 habitants. L’église San Quilico a été érigée au XVIe siècle. Son portail, dont la restauration a nécessité près de 500 heures de travail, est tout à fait remarquable.

 

En août 1984, le groupe de musique I Muvrini, encore peu connu à l’époque, avait organisé un concert à Lugo-di-Nazza. Associé au nationalisme corse, la représentation fut toutefois interdite par l’État français, quelques jours avant la tenue de l’évènement, en raison de possibles troubles à l’ordre public. Les autorités bloquèrent les routes permettant d’accéder au village avec des hommes de l’unité d’élite des CRS. Le public réussit toutefois à atteindre le village à pied et les autorités durent finalement capituler.

Lugo-di-Nazzo
Lugo-di-Nazzo
Lugo-di-Nazzo

Après Lugo-di-Nazza, la route vous fait traverser le Saltaruccio, un ruisseau offrant une très belle piscine naturelle.

Lavu Santu
Lavu Santu
Lavu Santu

Puis vient Poggio-di-Nazza. Au centre du village, tournez fortement sur votre droite et poursuivez votre route sur la D44. Celle-ci contourne l’église Saint-Pierre-et-Saint-André, laquelle abrite en son sein le crucifix de Saint-Damien, qui date du XIIe siècle.

 

En dessous de Poggio-di-Nazza se trouve le « Trou du Diable », une magnifique piscine naturelle. Après Poggio-di-Nazza, suivez la D244 pendant un peu plus de 6 km.

Poggio-di-Nazza
Poggio-di-Nazza
Poggio-di-Nazza
Poggio-di-Nazza
Teufelsloch
Teufelsloch

Poursuivez ensuite votre route sur l’étroite D44 et rejoignez Ajola. Ici, la route qui descend traverse ce village aux habitations dispersées en formant une ribambelle de virages. À tel point que l’on ne sait parfois plus vraiment si l’on doit tourner à gauche ou à droite. Le mieux est de régler le GPS sur Isolaccio-di-Fiumorbo afin de trouver votre chemin à coup sûr. Un peu plus loin, la route se resserre encore un peu plus, vous donnant l’impression de vous être trompé de chemin. En dessous d’Ajola, vous traverserez le ruisseau Poggio avant que la route ne recommence à nouveau à grimper.

Fiumorbo
Fiumorbo
Fiumorbo
Fiumorbo
Fiumorbo

Puis, au niveau du cimetière d’Isolaccio-di-Fiumorbo, la D44 rencontre la D245, plus large. Tournez alors à gauche afin de rejoindre le village d’Isolaccio-di-Fiumorbo. La chapelle préromane Santa Lucia, qui date du IXe siècle, se trouve dans l’enceinte du cimetière.

 

Quant à l’église baroque, et son clocher érigé séparément, celle-ci se dresse sur une place, à côté du nouveau monument aux morts. Les vestiges de l’ancien sont encore visibles de l’autre côté de la rue. La place du village pourrait offrir une belle vue sur la plaine côtière à l’est, mais celle-ci est malheureusement obstruée par quelques maisons.

Isolaccio-di-Fiumorbo
Isolaccio-di-Fiumorbo
Isolaccio-di-Fiumorbo
Isolaccio-di-Fiumorbo
Isolaccio-di-Fiumorbo
Isolaccio-di-Fiumorbo

Si vous poursuivez votre escapade sur la D245, vous aurez brièvement l’impression de vous retrouver dans une impasse à la sortie du village. En effet, ce n’est qu’un peu plus loin que l’on voit que la route continue bel et bien. Ici, vous pouvez admirer la fontaine de Bartoli et ses deux sources jaillissantes. À vous de choisir dans laquelle vous souhaitez remplir votre bouteille d’eau ! De l’autre côté, un très vieux panneau de signalisation vous indique le chemin à suivre pour rejoindre San-Gavino-di-Fiumorbo.

Fontaine de Bartoli
Fontaine de Bartoli
Wegweiser nach San-Gavino-di-Fiumorbo

3,6 km après la Fontaine de Bartoli, la D245 traverse un ruisseau. C’est ici que débute la randonnée vers la cascade de Bura. Comptez environ 1 heure et demie pour effectuer l’aller-retour et franchir les 300 mètres de dénivelé.

Cascade de Bura
Cascade de Bura
Cascade de Bura

Vous atteindrez ensuite San-Gavino-di-Fiumorbo, où la D245 rejoint la D445. Ici, tournez à droite.

San-Gavino-di-Fiumorbo

Un peu plus loin, vous arriverez à une bifurcation, où la D445 tourne complètement à droite, en direction de Catastaghju. Il s’agit d’un gîte d’étape du sentier de grande randonnée Mare a Mare Centre. Vous y trouverez également un stand de tir ainsi qu’un terrain de tennis et une aire de jeux laissés quelque peu à l’abandon. La route se termine sur un parking. Si vous suivez le Mare a Mare Centre vers le haut, vous vous retrouverez au début du canyon du Macini. Depuis le chemin de randonnée, vous pourrez alors apercevoir la cascade de Macini. Tout en bas, il était autrefois possible de se baigner mais accéder au dernier bassin est devenu entre-temps quasiment impossible. Il est bien plus agréable d’aller se rafraîchir plus en aval, dans l’Abatesco.

 

Pour cela, retournez à la bifurcation et prenez la D945 en direction d’Ania. Vous atteindrez alors un pont, en-dessous duquel se trouve une magnifique piscine naturelle.

Abatesco
Abatesco
Abatesco
Abatesco

Ensuite, la route monte à nouveau et rejoint Ania. En traversant le village, vous passerez devant le cimetière, où se trouve une jolie chapelle.

Friedhof von Ania
Friedhof von Ania
Friedhof von Ania

Puis la départementale D945 descend en direction de Pietrapola. Les thermes de Pietrapola sont actuellement fermés en raison de travaux de restauration et la date de réouverture est malheureusement encore inconnue. Ce qui est certain en revanche, c’est que près de 60 litres d’eau s’écoulent à chaque minute de la source. Une eau sulfureuse, dont la température atteint les 56 °C. Les Romains exploitaient déjà cette source à l’époque.

Pietrapola
Pietrapola
Pietrapola
Pietrapola
Pietrapola

Pour terminer le circuit à travers le Fiumorbo, montez encore jusqu’à Prunelli-di-Fiumorbo. Pour cela, traversez Pietrapola et suivez ensuite la D45 en direction de Prunelli-di-Fiumorbu. Peu après, vous atteindrez une petite colline. Tournez sur votre droite afin de rester sur la D45. À gauche, la route vous conduit vers Acciani, et, plus loin, vers Isolaccio-di-Fiumorbo.

 

Juste avant Prunelli-di-Fiumorbu, la D345 bifurque à droite, en direction de la côte. Continuez alors tout droit pour rejoindre le village (la route se termine également ici). Depuis le village, vous pourrez profiter par temps clair d’une magnifique vue sur la plaine côtière à l’est, et même apercevoir les îles de Montecristo et d’Elbe. L’église Sainte-Marie date du XVIe siècle.

 

Pour finir, revenez au niveau de la bifurcation et suivez la D345. Celle-ci descend vers l’est, jusqu’à la plaine côtière, en formant d’innombrables virages.

Prunelli-di-Fiumorbo
Prunelli-di-Fiumorbo
Prunelli-di-Fiumorbo
Back To Top