skip to Main Content

Punta Velaco

Niveau de difficulté
Durée de la montée 01:30
Durée de la descente 01:45
Montée 479 m
Desente 479 m
Point culminant 1483 m
longue promenade
Randonnée facile
randonnée modérément difficile
Tour de montagne exigeant
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco
Wanderung Punta Velaco

La Punta Velaco (1483 m au-dessus du niveau de la mer) est comme un bonus à ne pas manquer au regard de la randonnée du célèbre Trou de la Bombe.

Itinéraire

La randonnée commence au col de Bavella, que l’on peut atteindre soit par la D268 depuis Solenzara, soit par Zonza (Alta Rocca). En haute saison, ça vaut la peine de partir tôt en randonnée. Il y a beaucoup de monde par ici et les parkings sont rapidement pleins. Frais de stationnement : 3 €.

Description de la randonnée à la Punta Velaco et au Trou de la Bombe

Jusqu’au panneau indicateur de la Bocca Velaco (environ 1270 m d’altitude ; environ 45 minutes depuis le col de Bavella), on choisit l’un des itinéraires menant au « tafunu di u cumpuleddu ». Après la signalisation, il faut suivre le chemin vers le « tafunu di u cumpuleddu » sur environ 20 m et on peut voir un rocher d’environ 2 m de haut avec un cairn posé dessus. Avant le rocher, le chemin principal du « tafunu di u cumpuleddu » bifurque sur la gauche, mais il y a aussi un sentier bien visible qui mène tout droit vers les hauteurs. On continue sur ce sentier qui tourne à gauche après quelques mètres et qui est parallèle pendant un moment au chemin principal conduisant également au « tafunu di u cumpuleddu ». Après environ 80 m, nous tournons notre regard vers le haut de la pente et voyons d’autres cairns dans la pinède clairsemée. Le début de la route des cairns vers la Punta Velaco est actuellement balisé par deux cairns en bordure de chemin. À cet endroit, nous quittons le chemin latéral vers le « tafunu di u cumpuleddu » et suivons les cairns en montant continuellement jusqu’à un fossé herbeux parsemé de pierres. Là, nous parcourons un sentier dégagé qui monte, à peu près à mi-chemin sous un grand rocher immobilisé par d’autres pierres jusqu’à la crête. De là, on peut déjà profiter d’une magnifique vue panoramique sur les aiguilles de Bavella et la côte. À présent, la partie la plus aérienne de l’ascension commence. Par un très court spot d’escalade (I – II) un peu à droite du ravin, on atteint l’arête du sommet puis le sommet même, sur lequel s’élève une croix.

 

La descente suit le même itinéraire et peut très bien être combinée avec le « tafunu di u cumpuleddu » ou d’autres excursions (voir ci-dessous) dans cette belle région.

 

Au sommet, lors de notre première ascension de la Punta Velaco, nous avons vu des cairns pointant vers le sud-ouest pour une éventuelle descente. Nous étions déjà venus dans la région, mais nous n’avions pas trouvé le cicuit décrit ci-dessus et avions fini par chercher un moyen de monter par la « crête des Terrasses » (il y a des cairns là aussi) sur la Bocca di Manzaghie, à 1361 m d’altitude, un promontoire situé sur le côté sud-ouest de la Punta Velaco. De celui-ci, nous avions cru à une possible ascension vers le sommet, mais nous n’avions pas essayé à ce moment-là. Nous nous trouvions alors seulement sur un pic sans nom (1389 m d’altitude) juste au sud du promontoire et étions revenus par le même et principal itinéraire du Tafunu di u cumpuleddu.

 

Entre-temps, nous nous sommes rendus une nouvelle fois à la Punta Velaco et avons réussi à repérer la descente vers le sud-ouest.

 

Depuis le sommet, nous descendons dans le profond fossé herbeux en direction du sud-sud-ouest. Avec un plateau herbeux à environ 70 m plus bas, nous avons déjà un premier objectif intermédiaire en vue. Après environ 40 m, le fossé fait un léger « coude » vers l’ouest et après 15 m supplémentaires, nous nous trouvons au-dessus d’un petit pan rocheux. Si vous avez plus d’expérience, vous pouvez descendre en rappel ou utiliser un point de rappel placé à mi-chemin (mais pour des raisons de sécurité, vous devez emporter votre propre équipement d’assurage ; les boucles que nous avons trouvées ne semblaient plus très fiables). Après le pan rocheux, nous descendons le long d’un passage surélevé et herbeux jusqu’au plateau.

 

Si vous n’avez pas de corde avec vous, accrochez-vous au « pli » de la pierre devant un rocher qui peut être contourné. Pour ce faire, vous pouvez facilement faire le tour du rocher par la gauche (à l’est) et après quelques mètres, arriver dans le ravin suivant, qui mène au plateau par deux courtes sections d’escalade faciles.

 

On bivouaquerait bien sur ce plateau mais il n’y a pas d’eau. Ceux qui font le circuit avec du matériel d’escalade parcourent le plateau vers l’ouest où l’on voit sur un arbre une voie de descente en rappel d’une hauteur d’environ 20 m par laquelle on descend jusqu’à la crête des Terrasses.

 

Sans équipement d’escalade, la vallée en direction du sud constitue une variante lors de la descente. Dans la partie supérieure, le sentier n’est pas encore très escarpé, mais il le devient ensuite bien davantage (nous ne l’avons pas exploré plus avant ; peut-être plus tard par le bas…). En regardant vers le sud-sud-ouest sur le plateau, on peut voir un affleurement rocheux. Il faut progresser dans sa direction et remonter le granit brut vers la droite (ouest) sur quelques mètres. Presque au sommet de la crête, on peut voir une étroite crevasse à travers laquelle le chemin continue jusqu’à la prochaine crevasse, un peu plus large. Cette dernière mène ensuite en direction de l’ouest sur quelques voies d’escalade faciles jusqu’à la crête des Terrasses. La crevasse mène vers l’est jusqu’à la large vallée et peut être atteinte de ce point par un passage surélevé.

 

Cette variante pour la descente peut également se faire dans le sens de l’ascension. Mais depuis la crête des Terrasses, il n’est pas facile de trouver où débute le fossé. Avec un peu de sens de l’alpinisme, on trouve probablement d’autres variantes d’ascension à la Punta Velaco, peut-être aussi sur la Bocca di Manzaghie, puis en remontant la large vallée du sud au sud-ouest.

 

Le sentier de la Punta Velaco tout comme celui qui traverse la crête des Terrasses jusqu’à la Bocca di Manzaghie ne sont pas indiqués sur la carte IGN « Bavella – Solenzara ». Mais la carte donne une indication approximative de l’endroit où il faut aller.

Back To Top